Philologica Jassyensia

Dana-Luminiţa Teleoacă
2016 unpublished
1. Préliminaires Notre étude propose une approche comparative dans le domaine des langues romanes, appliquée à un corpus qui comprend 13 termes : basilica, calendae, christianus, creatio, Dominedeus, draco, paenitere (poenitere), pausum, peruigilare, rogare, rogationem, rosalia et templa. Cette liste est établie à partir du roumain et des problèmes que les mots en question constituent pour son lexique. Il s'ensuit que, dans le contexte néo-latin, cette catégorie est susceptible d'être élargie
more » ... le d'être élargie par l'incorporation de la catégorie des termes religieux conservés dans certaines régions de la Romania, à l'exception, entre autres idiomes, du roumain. D'autre part, il est nécessaire aussi de prendre en compte les critères qui ont servi à délimiter quelques sous-classes étymologiques-lexicales (telles la catégorie des termes pan-romans, celle des termes à diffusion large/restreinte dans la Romania ou celle des termes conservés uniquement dans une certaine langue romane) et qui ne sont pas absolus, mais dépendants d'une base de données disponible à un moment donné et qui relève d'un certain domaine de recherche scientifique (particulièrement, de nature linguistique). Il en résulte que de nouvelles recherches offriraient la chance de fournir à tout moment de nouveaux moyens de distribution des lexèmes dans une catégorie ou une autre. La catégorie étymologique que nous nous proposons de traiter ici dirige sans doute l'investigation vers l'identification des termes religieux se trouvant dans la plupart des autres idiomes néo-latins et liés à un contenu religieux identique. Ce type de recherche nous oblige à maintes reprises à retourner à l'origine, à la langue-source qu'est le latin, et à identifier éventuellement plusieurs « structures latines ». Cet aspect d'un latin « stratifié » sera rapproché lui-même de la réalité extralinguistique sui generis spécifique pour telle ou telle aire de la Romania. Dans ce contexte, à propos du roumain, il faut prendre en compte tout particulièrement deux cas importants, qui concernent aussi la présente étude et mettent en lumière la  L'Institut de Linguistique « Iorgu Iordan-Al. Rosetti », Bucarest, Roumanie.
fatcat:goiixmrknje7zocgvq3flbngvi