Evaluation des consommations excessives d'alcool (binge drinking) en Côte d'Ivoire : cas de la ville d'Abidjan

KM Yao, PC Badjo, BD Assi, KFJB Adou, A Ba, L Glin, PA Camara, NA Tako, B Seri
2015 International Journal of Biological and Chemical Sciences  
RESUME En vue d'estimer les consommations excessives d'alcool (binge drinking) en Côte d'Ivoire, une enquête mettant en parallèle les types d'alcool et les différents modes de consommation (léger, modéré et excessif) a été menée dans la ville d'Abidjan. Pour ce faire, un questionnaire a été soumis à 8652 sujets dont 4758 hommes et 3894 femmes. Les résultats indiquent que la consommation excessive, estimée à 42,9%, est plus élevée chez les hommes (60,3%) que chez les femmes (12,7%). En fonction
more » ... 2,7%). En fonction de l'âge, les tranches d'âge de 26 à 35 ans (58,8%) et de 36 à 45 ans (60,2%) sont les plus concernés. Par classe sociale, les étudiants (49,7%) et les employés subalternes (43,4%) sont plus touchés par ce phénomène de binge drinking. Par ailleurs, avec une consommation de 52,5%, le "Koutoukou" (boisson frelatée) est en deuxième position juste après la bière (91,4%) qui reste la boisson alcoolique la plus en usage abusif par les consommateurs excessifs. Ce comportement serait lié au prix de vente des différents alcools. C'est pourquoi, la publicité sur les boissons alcooliques doit être interdite et, pour augmenter leur prix, de nouvelles taxes doivent leur être imposées. Cependant, avant ces actions, il faudra s'assurer des capacités à réduire la distribution des alcools frelatés en Côte d'Ivoire.
doi:10.4314/ijbcs.v9i3.6 fatcat:uuq2xhposvfrvmna7e6u27jbzq