Taux de reproduction en fonction de la concentration en nourriture et de la température chez trois espèces du genreBrachionus(Rotifères)

R. Pourriot, C. Rougier
1997 Annales de Limnologie  
Taux de reproduction en fonction de la concentration en nourriture et de la température chez trois espèces du genre Brachionus (Rotifères) L'influence des variations de la quantité de nourriture (de 5.10 3 à 1.10 7 cell.mL" 1 de chlorelles) sur la dynamique de populations est étudiée à deux températures (16 et 24°C) chez trois espèces, Brachionus angularis, B. calyciflorus (représentée par deux clones) et B. plicatilis. En observant isolément une quinzaine de femelles, on évalue le taux net de
more » ... lue le taux net de reproduction, RQ, le taux intrinsèque de croissance, r m , la quantité minimale de nourriture pour une croissance nulle, S 0 , et la concentration algale, Ks, nécessaire pour atteindre un taux de croissance maximale (ou la moitié). Les valeurs obtenues pour ces variables sont comparées entre elles et à celles de la littérature. La souche de B. plicatilis se singularise par des valeurs particulièrement basses. Les auteurs relient cette particularité au métabolisme propre à cette espèce adaptée à de fortes variations de salinité et de nourriture. Reproduction rates in relation to food concentration and temperature in three species of the genus Brachionus (Rotifera) The influence of various algal {Chlorella) concentrations (from 5.10 3 to 1.10 7 cells mL" 1 ) on the population dynamic is su> died at two temperatures (16 & 24°C) in three species, Brachionus angularis, B. calyciflorus (with two clones) and B. plicatilis. By observing about fifteen isolated females, the net reproduction rate, RQ, the intrinsic population growth rate, r m , the threshold food level (for which r m = 0), S 0 , and the algal concentration, Ks, supporting the maximum population growth rate (or one-half) are determined. The values of these variables are compared with each others and with the literature data. The low values observed in the B. plicatilis strain are conspicuous. This peculiarity is related to the metabolism of the species adapted to various salinity and food conditions.
doi:10.1051/limn/1997002 fatcat:avxvu22cp5g2ppeaf6tz6g4glu