Introduction: Regards croisés sur les communautés linguistiques de Montréal

Wim Remysen, Kristin Reinke
2014 Canadian Journal of Linguistics  
La region metropolitaine de Montreal se caracterise par une ecologie linguistique originale qui la demarque des autres grandes agglomerations canadiennes et nord-am£ricaines. Meme dans une perspective internationale, Montreal represente un cas de figure unique parmi 1'ensemble des espaces urbains marques par la cohabitation de plusieurs communautes linguistiques en interaction. L'originalite de la composition linguistique de la ville est liee a la presence de trois groupes linguistiques et,
more » ... out, a leur facon particuliere d'interagir. Francophone au moment de sa fondation, Montreal a accueilli de plus en plus d'anglophones a partir du d£but du 19 e siecle, au point ou elle est devenue, a partir des annees 1830, une ville majoritairement anglophone, avant de redevenir majoritairement francophone vers la fin des annees 1860 (voir Linteau 2007). A cela s'ajoute, depuis le tournant des 19 e et 20 e siecles, une immigration croissante qui donne a la ville son caractere de plus en plus multilingue et qui pose des defis particuliers en ce qui concerne l'utilisation du francais comme langue d'usage public. La particularite de Montreal reside surtout dans le fait que son multilinguisme est influence par la concurrence entre les deux langues predominantes, le francais et l'anglais. Face a cette «double majority », les allophones ont en effet reussi a ouvrir et a investir «un espace socio-culturel bien delimited (Anctil 1984: 450), ce qui a favorise le maintien des langues d'origine, et ce, a des taux plus eleves comparativement a d'autres villes nord-americaines (voir Oakes et Warren 2009 , Drouilly 1996 . Les effets de cette situation sociolinguistique particuliere sont nombreux et se font sentir sur les plans culturel, social, politique et economique, d'autant plus que la grande region metropolitaine de Montreal abrite environ la moitie de la population quebecoise. Si la metropole est de plus en plus representee de facon dichotomique par rapport au reste de la province, jugee plus «homogene» (voir Heller 2005), il est indeniable que Montreal joue un role considerable dans les changements terms of use, available at https://www.cambridge.org/core/terms. https://doi.
doi:10.1017/s0008413100000128 fatcat:dx6aupj3enhs7hfpy5ynm2es3i