Loi mongole vs loi islamique. Entre mythe et réalité

Denise Aigle
2004 Annales: Histoire, Sciences Sociales  
Résumé La loi mongole, le jasaq, a donné lieu à une longue tradition d'études qui fut inaugurée par Pétis de la Croix dans un ouvrage publié en 1710. Il fut le premier à dresser une liste des préceptes du jasaq, sans tenir compte de la chronologie des sources et de leur provenance. Les chercheurs qui se sont penchés par la suite sur cette question ont repris, pour la plupart d'entre eux, cette vision du jasaq. Le débat s'est ensuite focalisé sur l'existence ou non d'un code de loi écrit chez
more » ... e loi écrit chez les Mongols. Mais, jusqu'à présent, il a été peu discuté de ce que le jasaq représentait pour les Mongols eux-mêmes et comment cette loi mongole a été perçue par les auteurs médiévaux qui confondaient, la plupart du temps, les édits impériaux (jasaq) et les coutumes (yosun). Le jasaq est ici examiné dans son contexte politicoculturel, et, en particulier, il prend en compte, dans l'analyse des préceptes, le système de représentations des Mongols, le chamanisme. Il met ainsi en lumière les raisons de l'incompréhension, de la part des musulmans, de certaines coutumes en désaccord avec l'islam, ce qui les a conduits à voir dans le jasaq l'équivalent de la sharia: un ordre mongol imposé aux populations tombées sous leur domination.
doi:10.1017/s039526490002285x fatcat:5p2xy5xus5eu5agynpqgck4rpe