Analyses topographique tridimensionnelle des unités stratigraphiques (US) primaires de l'abri Castanet (secteur sud) [article]

Matthew Sisk
2014
L'introduction Plusieurs innovations méthodologiques et technologiques ont simplifié des analyses topographiques tridimensionnelles ces dernières années. Le développement du logiciel de systèmes d'information géographique (SIG) a rendu beaucoup d'analyses spatiales précédemment impossibles faciles et rapides. Cependant la plupart de ces outils sont créées pour l'interpolation de grands paysages des données globales du système de positionnement (GPS) ou les cartes topographiques, les algorithmes
more » ... es, les algorithmes utilisés sont également applicables à un plus petit phénomène topographique. Modèles numériques d'altitudes (MNA) sont un de ces outils. MNAs fournissent une manière d'analyser la topographie des données tridimensionnelles discrètes. Ils sont essentiellement une image de trame pour laquelle la valeur de pixel représente l'altitude. Ils peuvent être créés par interpolation de plusieurs différents types de données spatiales, incluant les linges topographiques, les points tridimensionnelles, et les données des satellites. Á l'abri Castanet, nous avons commencé à employer les points topographiques d'un théodolite pour créer MNAs des surfaces d'excavation et des unités stratigraphiques. Ceci nous permet d'enregistrer la stratigraphie compliquée pendant que nous fouillons et est une manière rapide et intuitive d'analyser l'ampleur et les interactions des unités stratigraphiques Les méthodes Approximativement une fois par semaine pour 7 semaines en 2006, des points dessinent chaque unité stratigraphique et entre 100 et 500 points généraux de topographie ont été pris à travers la surface du secteur d'excavation. Des données ont été acquises en utilisant un théodolite (Topcon Total Station) avec les logiciels « EDMWin » et « NewPlot » (développé par Dibble et McPherron). Après ceci, les points topographiques et les bords de US ont été exportés de Microsoft Access (le système de fichiers employé par NewPlot) et tracés dans ESRI ArcGIS (Figure 1 ). Des shapefiles de vecteur ont été créés pour chaque US (Figure 2) . Les points topographiques one été alors employés pour créer une surface interpolée. Plusieurs méthodes d'interpolation existent pour produire de MNAs d'une diffusion des points tridimensionnels. Chacun est mathématiquement distinct et est le meilleur pour certains types de topographie. D'autres auteurs ont proposé que pour des secteurs avec le haut relief il soit le meilleur pour employer la méthode Krige universelle (Hageman and Bennett 2000) . Cependant, après vérification des altitudes interpolées, nous avons trouvé un Krige ordinaire avec un modèle semi-variogramme sphérique pour être les plus précis. Cette méthode a été employée pour le reste des interpolations, bien que chaque fois qu'on l'a vérifié contre la topographie réelle de le site (Figure 3 ). Après interpolation, MNAs ont été exportés á ESRI ArcScene, un logiciel de GIS pour montrer des données dans trois dimensions. Puisque les MNAs de la trame peuvent être difficiles à regarder simultanément et ne montrent pas une échelle, des quadrillages
doi:10.7274/r0v985zh fatcat:k5tao2j4gjhpbmo6lyqabx3m5m