Peau noire, bois d'ébène. Les meubles-esclaves d'Andrea Brustolon pour Pietro Venier (Venise, 1706) [chapter]

Vittoria [Hrsg.] Borsò, Andrea Von [Hrsg.] Hülsen-Esch
2021
Mouvements : vivre avec des meubles Le visiteur qui pénètre aujourd'hui dans la grande salle de bal de la Ca'Rezzonico, ce palais baroque qui abrite au coeur de Venise, sur le Grand Canal, le musée du xvme siècle vénitien, se trouve en curieuse compagnie.1 Des meubles ornés de nombreuses sculptures d'Africains ont été placés le long des murs ; l'ensemble, en tout trente-quatre objets, s'étend également dans une autre salle.2 La plupart de ces figures en bois d'ébène portent quelque chose.
more » ... uelque chose. Certaines tiennent aujourd'hui des vases de porcelaine, sur l'épaule pour neuf hommes enchaînés ( fig. 1 et 2) , sur leur tête dans le cas de deux femmes. D'autres supportent les accoudoirs des douze fauteuils, sur lesquels, à la jonction des dossiers, de petits enfants se reposent? (Fig. 3 et 4 ) Certains Africains sont grandeur nature, d'autres sont * Ce texte est la traduction par Naïma Ghermani et l'auteur, avec quelques compléments, de Ebenholz-Sklaven.
doi:10.11588/artdok.00007182 fatcat:4kxszzwkfzdvlkqgsnzd2otxxy