A probabilistic analysis of decision-making about trip duration by Strait of Georgia sport anglers

Barry D. Smith
1999 Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences  
Since 1984, an access-point creel survey of the Strait of Georgia, British Columbia, sport fishery has generated data on catch, effort, and attributes of effort from thousands of interviews of salmon anglers completing a daily boat-trip. I present a maximum-likelihood model for this daily bag limit (DBL) constrained fishery that estimates catch rate and variance for various angling fleets (as defined by boat-trip attributes such as the number of angling lines), estimates the probability that a
more » ... oat-trip ends after a certain number of hours angling, and measures how angling success influences that probability. Most anglers targeting either chinook salmon (Oncorhynchus tshawytscha) or coho salmon (Oncorhynchus kisutch) became more likely to end a boat-trip in response to angling success, i.e., they were satiated by angling success before reaching a DBL. However, autumn and winter chinook salmon anglers tended to extend a boat-trip in response to angling success, i.e., they were motivated by angling success. Variability in angling success could not be attributed to variability in angler skill. Coho salmon catch rates increased by about 42% with each additional angling line per boat-trip up to three. The model can be used to judge the effectiveness of a DBL in reducing daily catch. Résumé : Depuis 1984, une enquête menée aux points d'accès auprès des pêcheurs sportifs dans le détroit de Géorgie (Colombie-Britannique), a fourni des données sur les prises, l'effort de pêche et les attributs de ce dernier. Des milliers d'entrevues de pêcheurs sportifs de saumon effectuant des sorties en bateau d'une journée ont été réalisées. Je présente un modèle fondé sur le maximum de vraisemblance pour cette pêche restreinte par des limites quotidiennes de prises, modèle qui estime le taux de capture et la variance des captures pour diverses flottilles (définies selon les attributs des sorties, comme le nombre de lignes) et la probabilité qu'une sortie se termine après un certain nombre d'heures de pêche, et qui mesure comment le succès de la pêche influe sur cette probabilité. Chez la plupart des pêcheurs de quinnat (Oncorhynchus tshawytscha) ou de coho (O. kisutch), le succès de la pêche tend à motiver l'arrêt de la sortie, c'est-à-dire que ces pêcheurs se jugent satisfaits avant d'atteindre la limite quotidienne de prises. Cependant, le succès de la pêche tend à motiver les pêcheurs de quinnat d'automne et de printemps à prolonger leur sortie. La variabilité du succès de la pêche ne pouvait pas être attribuée à la variabilité de l'habileté des pêcheurs. Pour chaque ligne additionnelle par sortie, et jusqu'à trois lignes, les taux de capture du coho augmentaient d'environ 42 %. Le modèle peut être utilisé pour juger l'efficacité des limites quotidiennes de prises pour réduire les captures quotidiennes. [Traduit par la Rédaction] Smith 972 Can. J. Fish. Aquat. Sci. 56: 960-972 (1999)
doi:10.1139/cjfas-56-6-960 fatcat:j4bzl4lnb5brvibb4bfhucf2rq