Mise en place d'un îlot de sénescence : enquête sur des préconisations possibles et estimation du coût

Catherine BIACHE, Paul ROUVEYROL
2011 Revue Forestière Française  
Photo 1 Îlot de sénescence mis en place dans la forêt communale de la Motte-Servolex (Savoie) Photo Paul ROUVEYROL Les schémas régionaux d'aménagement d'Alsace (ONF, 2008) et de Rhône-Alpes (ONF, 2006) définissent les îlots de sénescence de la façon suivante : « petit peuplement laissé en évolution libre sans intervention culturale et conservé jusqu'à son terme physique, c'est-à-dire jusqu'à l'effondrement des arbres (exploitabilité physique) ». Ils se distinguent donc nettement des îlots de
more » ... ent des îlots de vieillissement, qui conservent une vocation de production (1) . L'objet du présent article est d'aborder de la façon la plus large possible le sujet des îlots de sénescence. Les points de vue adoptés seront multiples : celui du naturaliste cherchant comment optimiser les fonctions écologiques d'un îlot de sénescence, mais aussi celui du gestionnaire soucieux d'intégrer au mieux ce réseau d'îlots dans sa pratique de la sylviculture, et enfin celui du propriétaire forestier souhaitant évaluer les coûts et les bénéfices de l'opération. Deux régions, très dissemblables géographiquement et par leurs caractéristiques écologiques et sylvicoles, sont concernées par l'étude : l'Alsace et Rhône-Alpes. Avant de présenter les résultats obtenus, il nous a semblé pertinent de faire, sur ces deux régions, un rapide état des lieux concernant les réseaux d'îlots existants. Nous verrons ensuite les premières préconisations dont peuvent disposer les gestionnaires en termes d'îlots de sénescence avant de passer à l'étude économique et de conclure par un essai de synthèse. LES ÎLOTS DE SÉNESCENCE : ÉTAT DES LIEUX DANS DEUX CONTEXTES FORESTIERS DIFFÉRENTS Une instruction de l'Office national des forêts de 2009 instaure qu'en forêt domaniale, l'objectif est de classer au moins 3 % de la surface boisée en îlots de vieux bois. La répartition de ces 3 % d'îlots de vieux bois sera de 2 % en îlots de vieillissement et 1 % en îlots de sénescence (objectif pour 2030). État des lieux en Rhône-Alpes Fin 2009, 950 ha de forêt étaient classés en îlots de sénescence en Rhône-Alpes, soit 0,3 % de la surface des forêts publiques de la région (ONF DT Rhône-Alpes, communication personnelle). Si on se réfère à la surface forestière totale, forêts privées comprises, on se situe en deçà de 0,1 % de la surface. Cette proportion augmente si on ajoute les autres formes de protection intégrale existantes (réserves biologiques intégrales et réserves naturelles) pour atteindre 2 % des forêts publiques (6,1 % des domaniales) et 0,6 % du total. Ces chiffres peuvent paraître faibles mais ils ne doivent cependant pas occulter le fait que, pour la région Rhône-Alpes, 63 % des forêts productives sont classées par l'Inventaire forestier national comme « difficiles d'exploitation » et 3 % comme « très difficiles d'exploitation » (IFN, 2010). On peut estimer qu'une grande partie de cette surface n'a pas été exploitée depuis plusieurs décennies et qu'elle ne le sera pas avant longtemps. Par ailleurs, un plan d'actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes a été signé en mars 2010 par la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA), le Centre ornithologique Rhône-Alpes (CORA), l'association Forêts sauvages, les forestiers privés de Rhône-Alpes, la direction territoriale de Rhône-Alpes de l'Office national des 46 Rev. For. Fr. LXIII -1-2011 CATHERINE BIACHE -PAUL ROUVEYROL * Pour les frais de gestion, il a été décidé de se baser sur les valeurs à dire d'expert collectées par Chevalier (2008). La valeur de 25 euros/ha/an a donc été retenue. Cette valeur est hors taxe et représente le coût de gestion de la forêt, travaux et exploitation des bois exclus.
doi:10.4267/2042/43093 fatcat:c3rknbfdanhpva5ufbtxezvxny