Entretien avec Jocelyn Benoist

Jocelyn Benoist, Olivier Putois
2013 Recherches en psychanalyse  
Association Recherches en psychanalyse | « Recherches en psychanalyse » 2013/2 n° 16 | pages 156 à 165 Distribution électronique Cairn.info pour Association Recherches en psychanalyse. © Association Recherches en psychanalyse. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par
more » ... ce souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © Association Recherches en psychanalyse | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © Association Recherches en psychanalyse | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Recherches en Psychanalyse -Research in Psychoanalysis 16│2013 156 Journal of Psychoanalytic Studies. , philosophe français de premier plan, évoque l'importance de la psychanalyse, et en particulier le traitement, dans le Moïse de Freud, du thème de la tradition et de sa transmission, qu'il oppose à celui de la phénoménologie. Il indique que la préservation du caractère symbolique de cette tradition exige de s'affranchir d'une conception phylogénétique de sa transmission, qui s'appuie plutôt sur le langage, qui recode ce qu'il transmet. Nous soulignons en réponse, mobilisant le concept d'identification, la variété structurale des symbolisations de l'intergénérationnel, et le rôle qu'y joue le langage. J. Benoist esquisse pour finir une grammaire philosophique de l'identité : si, dans l'identification, le sujet détermine symboliquement son identité, en revanche son rapport à la réalité (notamment au corps) doit se dire en termes d'avoir. Abstract: Jocelyn Benoist, a leading French philosopher, speaks about the importance of psychoanalysis and in particulier the treatment, in Freud's Moses and Monotheism, of the theme of tradition and its transmission, which he contrasts with that of phenomenology. He indicates that the preservation of the symbolic character of this tradition requires that one free oneself from a phylogenetic conception of its transmission, which draws instead on language, and which re-codes what it transmits. In response to this, mobilizing the concept of identification, we underline the structural variety of the symbolizations of the inter-generational dimension, and the role that language plays in this. J. Benoist concludes by sketching out a philosophical grammar of identity: if, in identification, the subject determines his identity symbolically, his relation to reality (in particular to his body) must, on the other hand, be spoken of in terms of having.
doi:10.3917/rep.016.0156 fatcat:6fakbtyqdbffpg77eojwfrv6ue