PRÉSENTATION DE DEUX MANOMÈTRES DE PRÉCISION POUR LE CONTRÔLE PIÉZOMÉTRIQUE DES DÉBITS ET LA MESURE DE VARIATIONS RAPIDES DE PRESSION

P. BOURGUIGNON
1950 La houille blanche  
A u cours des· essais qlr'elle a efTectués da ns de nombreuses installations hydroélectriques, la Division des Essais Extérieurs du Semice des Etudes et Recherches Hydrauliques de l'Electridté de France s'est attachée il améliorer certains procédés de mesure; elle a dû mettre au point ou perj'ectionner quelques appareils dont deux: manomètres que nous nous permettons de présenter au Comité Technique de la Société Hydrotechnique de France. Le premier appareil est utilisé pour la mesure de
more » ... la mesure de faibles difTérences de pression. Le deuxième, étudié auant la mise en seruice industrielle des appareils électroniques, était destiné il la mesure des pressions mpidement uariables. La caractéristique principale de ces manomètres deuait étre leur simplicité, alliée il une bonne exactitude, obtenue au moyen de chaînes métrologiques aussi courtes que possible. I. -MESURES DE FAIBLES DIFFÉRENCES DE PRESSION La détermination exacte de faibles différences de pression est souvent nécessaire; elle permet la détermination précise de la perte de charge en section courante d'un tronçon en alignement droit d'une conduite forcée, en vue de l'éva]u:1tion d'un coefficient de rugosité, sans nécessiter l'emploi de longues canalisations de raccordement. Elle permet surtout d'utiliser des dispositifs piézométriques pour contrôler les débits dans les conduites industrielles. Bien que généralement exemptes de singularités importantes, ces dernières comportent néanmoins des convergents de faible contraction ou des coudes peu accusés qui engendrent, entre deux prises voisines, des différences de pression atteignant pour le débit maximum 30 il 50 cm d'eau. Les dénivellations correspondant aux déhits fractionnaires de ces contrôles piézométriques nécessitent donc une précision de lecture de l'ordre de 1 à 2 mm d'eau, qui ne peut guère être obtenue avec le manomètre différentiel classique il colonnes de mercure. Parmi les appareils les plus simples auxquels on pouvait songer pour satisfaire ces besoins, le manomètre différentiel il colonnes « air-eau » Article published by SHF and available at
doi:10.1051/lhb/1950016 fatcat:6jbvu5jlpncdbgzn6mgptrhx6a