Embodied Identity in Werewolf Films of the 1980s

Julius Koetsier, Charles Forceville
2014 unpublished
The Conceptual Metaphor Theory (CMT) fathered by George Lakoff and Mark Johnson claims that human beings do not just use metaphor in language, but actually think metaphorically. An important tenet in the theory is that ABSTRACT concepts are systematically understood in terms of CONCRETE phenomena. These latter are characterized by being accessed via sensory perception and bodily movement. For this reason, CMT is also known as a theory of "embodied cognition." In order to further investigate the
more » ... her investigate the ramifications of the theory and its consequences, it is crucial that conceptual metaphors are examined not just in purely verbal discourses, but also in multimodal ones, such as films. In this paper, we argue that the genre of werewolf films, a highly "embodied" film genre, draws systematically on a conceptual metaphor that can be verbalized as DEVIANT IDENTITY IS TRANSFORMED BODY. We discuss five specimens of the genre, showing that each film emphasizes different aspects of the "deviant identity." The findings will benefit both (werewolf) film theory and conceptual metaphor theory. Résumé La Théorie des Métaphores Conceptuelles (TMC) de George Lakoff et Mark Johnson prétend que les êtres humains utilisent des métaphores non seulement pour le langage, mais qu'ils pensent métaphoriquement. Un principe important de cette théorie est le suivant : des concepts abstraits sont compris systématiquement en termes de phénomènes concrets. Ces derniers sont présents par la perception sensorielle et le mouvement du corps. Pour cette raison-là, TMC est connue comme une théorie de « embodied cognition ». Pour examiner en détail les implications de cette théorie et de ses conséquences, il importe d'examiner les métaphores conceptuelles non seulement dans des discours tout à fait verbaux, mais aussi dans des cas multimodaux comme des films. Le présent article prétend que le genre cinématographique des loups-garou, un genre très « incarné », s'appuye systématiquement sur une métaphore conceptuelle que l'on peut nommer ainsi : identité déviante est un corps transformé. Nous analysons cinq exemples de ce genre pour montrer que chaque film accentue des aspects différents de l'identité déviante. Nos résultats sont pertinents non seulement pour la théorie du cinéma, mais aussi pour la TMC.
fatcat:x6o3uffc2bb6tnrb7fej3fazja