Cest trs frustrant de ne pas tre aux cts de son quipe

Julia Rippstein
2020 Schweizerische Ärztezeitung  
Difficile d'échapper au coronavirus quand on est au front comme Thierry Fumeaux, spécialiste en médecine interne, co-responsable des soins intensifs du Groupement hospitalier de l'Ouest lémanique (GHOL) à Nyon (VD) et président de la Société Suisse de Médecine Intensive (SSMI). Il évoque sa quarantaine, à la fois pénible et tombée à point nommé, et comment un service comme le sien fait face à la pandémie du Covid-19, qui frappe la Suisse de plein fouet. Tout d'abord, comment allez-vous après
more » ... allez-vous après votre maladie? Aujourd'hui je vais bien, merci. J'ai subi une très grosse fatigue après la reprise du travail fin mars, mais je suis désormais de nouveau d'aplomb. Quels symptômes du Covid-19 avez-vous développés? Rien de grave, heureusement. J'ai eu certes quelques jours plus difficiles, avec pas mal de toux et une baisse de mon état général, mais je n'ai pas souffert de difficultés respiratoires. Comment avez-vous vécu la quarantaine? Je me suis auto-isolé chez moi pendant dix jours, en étant strictement séparé de ma famille, qui a été très compréhensive. J'ai pendant ce temps gardé un contact étroit avec mon équipe, qui a parfaitement su réagir à
doi:10.4414/saez.2020.18877 fatcat:4egyqm7egncjndrmyojvqapnae