The Amount and Usefulness of Written Corrective Feedback Across Different Educational Contexts and Levels

Maria-Lourdes Lira-Gonzales, Hossein Nassaji
2020 The TESL Canada Journal  
This study examined and compared different written corrective feedback techniques used by English as a second language (ESL) teachers in three different educational contexts and levels (primary, secondary, and college) in Quebec, Canada. In particular, it examined whether there were any differences in the types of errors made, the kind and degree of feedback provided, as well as the students' ability to incorporate the feedback while revising their texts. Data were collected at the three
more » ... at the three aforementioned contexts from six ESL teachers in their intact classes when they corrected their students' (N = 128) written essays (drafts and revisions). Results revealed an important difference across the three levels in terms of students' errors, teachers' feedback, and students' revisions. They showed that (a) while grammatical errors were made more frequently by primary students, lexical errors were made more frequently by college students; (b) primary and secondary students received more direct than indirect feedback, while college students received more indirect feedback; (c) the secondary and college students were more successful in incorporating the feedback into their revisions than primary students. La présente étude a examiné et comparé plusieurs techniques de rétroactions correctives écrites utilisées par des enseignants d'anglais langue seconde (ALS) dans trois contextes et niveaux d'éducation différents (primaire, secondaire et collégial) au Québec, au Canada. En particulier, elle a examiné s'il existait des différences dans les types d'erreurs qui étaient faites, quelle sorte et quel niveau de rétroaction étaient fournis ainsi que la capacité des élèves à intégrer la rétroaction lorsqu'ils révisaient leurs textes. On a recueilli des données dans les trois contextes susmentionnés auprès de six enseignants d'ALS dans leurs classes intactes lorsqu'ils corrigeaient les rédactions (brouillons et révisions) de leurs élèves (N = 128). Les résultats ont révélé une différenc importante dans les trois niveaux en ce qui concerne les erreurs des élèves, la rétroaction des enseignants et les révisions des élèves. Les résultats ont montré que (a), alors que les élèves de primaire faisaient plus d'erreurs grammaticales, les élèves de collège faisaient plus d'erreurs lexicales; (b) les élèves de primaire et de secondaire recevaient plus de rétroaction directe qu'indirecte, alors que les élèves de collège recevaient plus de rétroaction indirecte; (c) les élèves de secondaire et de collège réussissaient mieux à incorporer la rétroaction dans leurs révisions que les élèves de primaire.
doi:10.18806/tesl.v37i2.1333 fatcat:f4ocmx4rzzbalczegjxhkpqi5u