William Paley et la théologie naturelle – interpréter le vivant à la fi n du XVIII ème siècle

Siegfried Bodenmann
2004
William Paley et la théologie naturelle Interpréter le vivant à la fin du XVIIIe siècle Résu mé la théologie naturelle, qui tente par la raison et par la «lecture» du livre de la nature de démontrer l'existence de Dieu, trouve son apogée au XVIII' siècle avant de disparaÎtre dans la seconde moitié du XIX' siècle, n'étanl plus à même de faire face aux différents problèmes méthodologiques qu'elle pose et ne pouvant s'intégrer de manière satisfaisante au nouveau paradigme darwinien. A une époque
more » ... ien. A une époque où la biologie est encore balbutiante, la théologie naturelle ne propose pas uniquement une traduction du langage scientifique en un discours apologétique, elle va j usqu'à construire un système de compréhension et d'explication du vivant el de sa complexité. Après une courte introduction replaçant dans leur contexte les relations entre foi et science, on esquisse une interprétation du vivant donnée par William Paley à la fin du XVll lo siècle. On observe notamment que pour ce dernier, le livre de la nature confirme, par ses observations, la Bible et que l'auteur de l'un n'est autre que l'inspirateur de l'a utre: un «inventeur» nécessaire, prévoyant, mais aussi bon, tout-puissant, omniscient. Abstracl The natural Theology, which tries, by the reason and the «reading» of the book of nature, 10 demonslrate the existence of God, reaches its height in the 18 1h century before disappearing in the second half of the 19 1h century. At this lime il wasn'I able anymore to face ils own melhodological problems and to contentedly fit the new Darwinian Paradigm. tn an age of the very beginning of biology, natural theology is nol only an atlempl of translating Ihe scientific language inlo an apologelic discourse, but also a comprehensive system of understanding as weil as an explanalion of the living world and ils complexily. After a shorl introduction conl exlualizi ng the relations between faith and science, we shall sketch an Interpretation of the living nature, given by William Patey at Ihe turn of the 18 111 century. We shall particutarly see that for him , the book of nature con firm s the Bible through ils observation and study, and that the aulhor of the first is nobody else than the instigator of the second: a necessary «Inventor», prescient, but also good , almighty, omniscien!. 2 Michel MONTAIGNE (de), «Préface» in: Raymond SEBOND, La théologie naturelle de Raymond Sebond. Traduite en François par Messire Michel Seigneur de Montaigne Rouen 1641, f. a3. 3 Ibid. f. a5.
doi:10.5451/unibas-ep51398 fatcat:tj3ys5wvi5hzdnziymhvxp3ase