Rousseau : le contrat social en question

Etane Yombo
1999 Laval théologique et philosophique  
ISSN 0023-9054 (imprimé) 1703-8804 (numérique) Découvrir la revue Citer cet article Yombo, E. (1999). Rousseau : le contrat social en question. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter en ligne. [https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politiquedutilisation/] Cet article est diffusé et préservé par Érudit. Érudit est un consortium
more » ... sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. www.erudit.org Tous droits réservés © Laval théologique et philosophique, Université Laval, 1999 Laval Théologique et Philosophique, 55, 3 (octobre 1999) : 477-489 ROUSSEAU : LE CONTRAT SOCIAL EN QUESTION Etane Yombo Département de philosophie Ottawa RÉSUMÉ : Notre attention a été attirée par une lecture inusitée qu'Yves Vargas fait de la théorie contractuelle chez Rousseau. En effet, contrairement à la tradition qui fait de Rousseau un penseur contractualiste, Yves Vargas, lui, affirme qu 'il n'y a pas de contrat dans la pensée rousseauiste. Dans cet article, nous nous proposons d'analyser cette thèse afin déjuger de sa pertinence. Notre position est qu 'il existe bien une théorie contractuelle chez Rousseau. Cependant, celle-ci est, de par sa forme, différente des théories classiques. ABSTRACT : Our attention was drawn by an unusual reading by Yves Vargas of Rousseau's social contract theory. Against the tradition, Yves Vargas claims that there is no contract in the thought of the author of Du contrat social. We attempt here to analyse that thesis so as to assess its relevance. Our position is that there is indeed a contract theory in Rousseau. However, it differs in form from the classical theories.
doi:10.7202/401257ar fatcat:nhxhy4gh5fcfdhtjfykyevcdl4