Accentuation récente de la vulnérabilité liée à la mobilité du trait de côte et à la salinisation des sols dans l'archipel de Kerkennah (Tunisie)

Lucile Etienne, Lucile
unpublished
A la fin du travail de rédaction de ma thèse, me voilà soulagée et heureuse de pouvoir présenter mon travail à ceux qui voudront bien le lire. Si vous avez atteint cette première page de texte, vous êtes sur la bonne voie, continuez . Je tiens tout d'abord à remercier mes deux directeurs de thèse, les Pr. Daoud et Beltrando pour la confiance qu'ils m'ont accordée au cours de cette thèse. Un chaleureux merci à Mr Beltrando mon directeur de thèse Professeur à Paris Diderot, qui a cru en moi dès
more » ... e M1 et qui m'a permis d'atteindre le doctorat. Merci de m'avoir poussée toujours plus loin, et m'avoir fait comprendre que je pouvais faire mieux, encore mieux. J'ai appris à travailler grâce à vous, vous m'avez guidée sans me contraindre, m'avez soutenue et permis d'ouvrir la porte du monde de la recherche. En discutant avec d'autres doctorants, j'ai pris conscience de la qualité de l'encadrement dont j'ai pu bénéficier. Merci également à Mr Daoud, mon codirecteur de thèse Professeur à Sfax, pour m'avoir fait partager vos connaissances sur l'archipel que ce soit sur le terrain ou à l'université, pour vos relectures précises de mon travail tout au long de ces quatre années et vos conseils qui m'ont beaucoup apporté. Merci également pour votre investissement qui a permis la mise en place et le bon fonctionnement de la cotutelle internationale dont j'ai bénéficié et par la suite du projet Campus France qui m'a grandement aidé. Merci aux Pr. Lydie Goeldner-Gianella, Pr. Ameur Oueslati, Pr. Patrick Pigeon et Pr. Thierry Saint-Gérand de me faire l'honneur d'être dans le jury de cette thèse et pour l'intérêt qu'ils lui portent. Je souhaite remercier Monsieur Dahech qui me connait depuis le M1 et qui m'a fait découvrir les différents aspects du travail de terrain : observations, relevés, mesures etc... d'abord à Sfax puis à Kerkennah. Merci également pour votre disponibilité sans faille. Merci également à Riadh Bouaziz, pour ses explications géomorphologiques indispensables et sur le terrain ; grâce à vous, j'ai mieux compris les différentes formations de l'archipel de Kerkennah. Merci à Emilie Lavie pour m'avoir prêté les appareils de mesures de salinité ; à Max également pour son aide lors de ces mesures. Merci au pôle image qui a permis l'acquisition de l'image SPOT5, absolument indispensable à la réalisation de ce travail. Miléna, merci pour ta disponibilité et ta gentillesse. Merci également à Jean-Claude Berges pour les corrections atmosphériques. Un chaleureux merci à Essia et Salem Dahech qui m'ont accueilli chez eux toujours très gentiment et amicalement. Mr et Mme Kammoun chez qui j'ai logé et qui ont tout mis en oeuvre pour que je me sente à l'aise (y compris acheter un câble internet de 10 mètres et m'aider à faire face aux petites bêbêtes qui me dérangeaient). Une pensée particulière pour Mme Baklouti qui m'a fait découvrir la ville de Sfax, en particulier la médina et avec qui j'ai goûté des choses merveilleuses. Merci Imen pour m'avoir fait rire et aux deux Khaled pour m'avoir conduit un peu partout dans l'archipel. Un très grand merci à toutes les personnes qui ont bien voulu répondre au questionnaire et à celles qui ont discuté plus avant des problèmes touchant l'archipel de Kerkennah. Merci également aux étudiants qui m'ont accompagnée sur le terrain, vous avez été super et beaucoup plus résistants que moi au soleil de plomb ! * * * Merci à tous ceux qui m'ont précédée dans la « Beltrando-Team », ils m'ont ouvert les yeux sur le fonctionnement du doctorat (je pense en particulier à Sarah et Malika, merci d'avoir pris le temps de me raconter et de me guider). Merci à toute l'équipe des salles des doctorants avec lesquels j'ai partagé de bons moments à Olympiade ou à Olympe de Gouge. Elodie, merci de m'avoir mis le pied à l'étrier et poussé à aller voir Mr Beltrando en M1, timide que j'étais. Sarah merci de votre présence, les discussions que nous avons pu avoir m'ont beaucoup apporté. Un grand merci aussi à tous les chercheurs que j'ai pu rencontrer ou lire, qui me guident dans mon travail et me confortent dans mon choix d'orientation professionnelle. Merci à tous ceux qui m'ont aidée et qui ont marqué mon parcours d'apprentie géographe : Nicolas Delbart, Emilie Lavie, Malika Madelin, François Bétard, Monique Fort (merci aussi pour vos cours passionnés et passionnants), Gilles Arnaud Fassetta et Josyane Ronchail. Charles le Coeur, le stage de Dinard en votre compagnie était très enrichissant. Karl Hoarau, vous m'avez donnée l'envie de poursuivre en géographie physique. Merci également de m'avoir permis de donner des cours à l'université de Cergy. * * * Je souhaiterais maintenant remercier mes amis et ma famille qui m'ont tous soutenue pendant cette longue période d'étude. La p'tite Julia, tu en as bien bavé mais maintenant c'est fini, tu vas tout casser et faire une belle carrière, j'en suis persuadée !! Merci pour nos lonnnngues conversations téléphoniques... Viovio et sa petite famille : la vraie vie de famille ça existe, j'ai hâte. Sted, merci de nous faire marrer au théâtre ou en dehors. Un très grand et tout particulier merci à Florence, mon amie, investie, généreuse, sincère, courageuse... j'en passe. Merci pour tous les moments traversés ensemble depuis 4 ans, drôles comme moins drôles, on se serre les coudes. Un grand merci également à Emilie et Malika pour m'avoir consolée, reboostée ou réconfortée quand j'en avais besoin. Enfin, merci à toute ma famille. Grand-père tu es la première personne de mon entourage proche qui s'est engagée dans l'environnement. C'est grâce à toi si j'ai commencé à m'y intéresser et que j'ai choisi la voie dans laquelle je suis aujourd'hui. Pour cela je te remercie du fond du coeur, je suis fière d'être ta petite fille. Mamie, merci de prendre soin de moi quand j'ai besoin d'un retour aux sources et que je rentre manger des pinces de crabes et du Kig Ar Farz au Conquet. Je ne serai pas là où je suis aujourd'hui sans mes parents. Votre soutien sans faille et sur tous les plans pendant ces années universitaires a été essentiel. Merci de m'avoir installé un petit coin douillet, de m'avoir chouchoutée pendant les durs moments de la rédaction, de m'avoir soutenue financièrement et surtout, surtout, d'avoir cru en moi et de m'avoir laissée choisir ma voie. A mon p'ti frère et ma p'tite soeur, un immense merci pour me faire tellement rigoler !!! Marie-lou, vive la Bretagne, bon vent pour l'an prochain, j'espère que tu vas aimer. Hugo, un jour je viendrais avec toi faire un tour au Chili, au sommet du monde, voir ces arbres si étonnants dont tu m'as parlé. Merci également à Blandine, Jean-Marc et Coline Demilly, j'ai passé de très très bons moments, étalée dans les fauteuils sur la terrasse à regarder les chats et les oiseaux dans le jardin. Merci pour votre soutien sans faille également. Coline, tu prends ton envol après bien des rebondissements par toujours très marrant. Profite bien !! Un merci tout particulier à Adrien qui m'accompagne dans la vie depuis plus de 8 ans. Merci d'avoir confiance en moi et de me soutenir, de me réconforter et de me motiver à chaque étape, à chaque passage difficile. Ton éloignement forge notre patience, notre courage et notre attachement l'un à l'autre. Il nous rend plus fort et même si c'est dur, long et fastidieux, on va y arriver. Quelques mots pour remercier toutes les personnes qui ont lu et parfois relu ce manuscrit pour m'aider à l'améliorer et aussi en corriger l'aurteau-graffe. Merci aux étudiants que j'ai pu avoir en cours, à Yvette et à José de Cergy, les moments passés avec vous furent des bols d'air durant la thèse. Merci aux chanteurs, auteurs, développeurs de jeux vidéo, scénaristes, acteurs etc. qui m'ont permis de me détendre tout au long de ces 4 années de thèse, il parait que faire des pauses est indispensable pour rester productif... * * * Résumés Accentuation récente de la vulnérabilité liée à la mobilité du trait de côte et à la salinisation des sols dans l'archipel de Kerkennah (Tunisie) L'archipel de Kerkennah, situé dans le golfe de Gabès en Tunisie, est composé d'une dizaine de petites îles dont le relief est très plat et la lithologie meuble et fragile. Les espaces les plus bas sont occupés par des sebkhas, espaces salés et stériles. L'évolution du climat et l'élévation relative du niveau de la mer ainsi que les évolutions importantes des modes de vie et de production locaux ont conduit à des changements majeurs dans l'occupation du sol. Dans ce contexte, cette thèse vise à comprendre l'évolution de la vulnérabilité liée à la dynamique du trait de côte et à la salinisation des sols depuis les années 1960. Des études diachroniques de photo-interprétation et télédétection ont été réalisées afin d'observer et mesurer l'évolution de l'occupation du sol, du trait de côte et de l'extension des surfaces de sebkhas. Grâce à ces études et à des relevés de terrain, il est apparu que les côtes subissent majoritairement une érosion significative (0,12m/an) et que les surfaces de sebkhas s'étendent. Ces phénomènes physiques, associés aux évolutions de l'occupation des sols et aux modes de gestion parfois peu adaptés, ont conduit à une augmentation de la vulnérabilité. Les résultats d'un questionnaire, proposé à 139 personnes, laissent penser que la population locale perçoit le retrait de la côte et la salinisation des sols comme étant des phénomènes préoccupants et dangereux. Ainsi le contexte local est plutôt cohérent avec des phénomènes dommageables réels et une population qui semble les connaître. Cependant, la gestion littorale dans l'archipel ne semble prendre en compte ni la vulnérabilité existante, ni la perception et les connaissances de la population locale. Même si la gestion intégrée des zones côtières est préconisée en Tunisie, elle n'est pas mise en place dans l'archipel de Kerkennah. Recent accentuation of the vulnerability linked to coastline mobility and soil salinization in the Kerkennah archipelago (Tunisia) The Kerkennah archipelago, located in the Gabes Gulf in Tunisia is composed of 10 little islands with a very low landforms a soft and fragile lithology. The lowest areas are occupied by sabkha, which are sterile and salty. The climate evolution, the relative sea level rise and the important evolution in the local production mode and lifestyle caused changes in the land use. In this context, we tried to understand the evolution of vulnerability linked to the coastline mobility and to the soil salinization since the 60's. Diachronic studies of photointerpretation and remote sensing have been performed to observe and quantify the evolution of land use, of the position of the coastline and of the extension of the sebkhas. From this studies and field data, it was found that the coasts are undergoing significant erosion (0.12m/y) and that the sabkha are extending. Those physical phenomena associated to the evolutions of land use and to management methods sometimes unadapted, conduct to the increase of the vulnerability linked to the coastline mobility and the soil salinization. The results of a survey proposed to 139 people suggest that the local population perceives the coastline retreat and the soil salinization as worrying and dangerous phenomena. So the local context is quite consistent with real damaging phenomena and a population that seems to be aware of it. However the littoral management in the archipelago doesn't seem to take into account neither the vulnerability nor the perception and the knowledge of the local population. So, even if the integrated coastal zone management is recommended in Tunisia, it is not set up in Kerkennah.
fatcat:doiiqy5l2vd6hdxfgj5ud4bw7m