Luc CAMBRÉZY, Smaïn LAACHER, Véronique LASSAILLY-JACOB et Luc LEGOUX, L'asile au Sud

Adelina Miranda
2009 Revue européenne de migrations internationales  
Référence électronique Adelina Miranda, « Luc CAMBRÉZY, Smaïn LAACHER, Véronique LASSAILLY-JACOB et Luc LEGOUX, L'asile au Sud », Revue européenne des migrations internationales [En ligne], vol. 25 -n°1 | 2009, mis en ligne le 25 septembre 2009, consulté le 02 octobre 2016. URL : http://remi.revues.org/4918 Ce document est un fac-similé de l'édition imprimée. Je suis quelque peu « embarrassé » à l'idée d e re n d re c o m p t e d e s d e u x o u v r a g e s consacrés aux travaux d'Isaac Joseph,
more » ... aux d'Isaac Joseph, ouvrages dont l'objectif est de reconstituer le parcours scientifique, intellectuel, mais aussi politique, du sociologue (1943-2004). Cet embarras tient au fait que ce que je sais de ce travail, l'intérêt que j'y porte, m'a été transmis par de nombreux chercheurs du CRESAL et de l'ARIESE de l'Université Lyon 2 qui n'ont eu de cesse de faire d'Isaac Joseph un interlocuteur privilégié dans le développement de leurs travaux sur l'espace public en général et sur les formes d'engagement en particulier : Michel Peroni, Pascale Pichon, mais aussi Jean-Paul Payet, Alain Battegay Abdelkader Belbahri et bien d'autres encore, dont on retrouve le témoignage dans Itinéraires d'un pragmatiste. Ils ont, d'une manière ou d'une autre, discuté cette pensée et ce sont ces chercheurs qui nous ont mis dans les mains un certain nombre de ses textes dont une grande partie se trouve regroupée dans l'ouvrage L'athlète moral et l'Enquêteur modeste. C'est par leur intermédiaire entre autre que la pensée d'Isaac Joseph a commencé à éclore et peutêtre, à travers lui et autrement, celle d'Erving Goffman et la microsociologie. Erving Goffman a souvent été lu à partir de la manière dont Isaac Joseph lui-même le lisait, et la microsociologie s'en est trouvée grandie, légitimée. Par la suite, le sociologue s'est toujours fait l'avocat de la microsociologie défendant, décomplexé, cette vision romantique du monde qui était celle de Goffman, Simmel ou Tarde. Dans un de ses derniers textes qui a valeur testamentaire intitulé
doi:10.4000/remi.4918 fatcat:4ndw3y2jqvhbvbco5srmisa2we