Thrombopénie induite par l'hépa-rine et syndrome de Trousseau Présentation de cas Anamnèse, status et antécédents

Maria Katchaluba, Frédéric Glauser, Thomas Holzer, Lucia Mazzolai, Adriano Alatri
unpublished
Un homme de 69 ans, de race caucasienne, se présente aux urgences en mai 2014 en raison de douleurs aiguës continues du membre inférieur gauche. Au status, son membre inférieur gauche est pâle, marbré, froid et douloureux à la palpation. Les pouls poplité, tibial pos-térieur et pédieux du membre concerné sont absents. La pléthysmographie montre une absence d'oscillation et une pression non mesurable à l'hallux gauche. Un écho-doppler artériel met en évidence la présence d'un anévrisme poplité
more » ... anévrisme poplité gauche de 22 mm de diamètre, com-plètement thrombosé, avec une extension proximale de la thrombose jusqu'à l'artère fémorale superficielle distale. Un diagnostic d'ischémie aiguë du membre in-férieur gauche est alors posé. Le patient ne rapporte pas de claudication intermit-tente des membres inférieurs. En revanche, il est connu pour des antécédents de cancer récidivant. Un premier carcinome épidermoïde de la glotte T2N2Mx est diag-nostiqué en 2011, pour lequel il a bénéficié d'une laryn-gectomie totale, d'une pharyngectomie partielle, d'une hémi-thyroïdectomie gauche et d'une radiothérapie de la région cervicale. Un deuxième cancer, cette fois un carcinome épidermoïde du tiers supérieur de l'oeso-phage, est diagnostiqué en 2012, traité de nouveau par radiothérapie. Enfin, une récidive de carcinome épider-moïde, localisée au niveau hypopharyngé, est diagnos-tiquée deux mois avant son admission actuelle aux ur-gences. Pour ce dernier cancer, un cathéter veineux (port-à-cath) est posé dans la veine sous-clavière droite et un traitement de chimiothérapie palliative est initié (cisplatine, 5-fluorouracil et cetuximab). A signaler éga-lement, qu'une semaine avant l'épisode d'ischémie ai-guë, suite à l'apparition d'un oedème du membre supé-rieur droit, le patient a bénéficié d'un écho-doppler veineux qui avait mis en évidence une thrombose vei-neuse profonde des veines humérale, axillaire et sous-clavière droites. Un traitement anticoagulant par hé-parine de bas poids moléculaire (HBPM, enoxaparine 1 mg/kg 2 fois par jour en sous-cutané) est alors débuté pour une durée totale prévue de 3 mois. Ce traitement anticoagulant est donc toujours en cours au moment de l'épisode d'ischémie aiguë du membre inférieur gauche. Parmi les autres antécédents du patient, nous retrou-vons une thrombose veineuse profonde du membre inférieur gauche et deux thromboses veineuses super-ficielles (2005 et 2012), la dernière thrombose étant sur-venue suite à la pose d'une voie veineuse périphérique. A noter enfin un tabagisme ancien à 20 unités-paquets-années, une dyslipidémie, une obésité (IMC = 30 kg/m 2) et une histoire d'éthylisme chronique sevré.
fatcat:iin7ncbqcbgordqnwgm5om2zva