Plasma osteocalcin concentrations in cows around parturition. The influence of a regular versus a very short dry period

MJ Davicco, B. Rémond, S. Jabet, JP Barlet
1992 Reproduction nutrition development (Print)  
― Plasma Ca, P, Mg and OC concentrations were compared between 2 groups of Holstein cows around 2nd calving. Thirteen cows were milked until their daily milk production was lower than 2 kg, which occurred 4 d before parturition. The control group (8 cows) was normally dried 8 weeks before the expected time of calving. Apart from the week following the initiation of the dry period where plasma OC concentrations were significantly lower in dried cows than in the control group (which would
more » ... which would indicate lower bone remodeling in dried cows), no significant difference concerning Ca, P, Mg and OC concentrations were observed between the 2 groups of cows. This indicates that the only lack of 1 8-week-long dry period probably has no major immediate effect upon Ca and bone metabolism in young dairy cows given a convenient Ca and P daily intake. Nevertheless, the lack of the dried period might protect the cow against parturient hypocalcemia: the decrease in plasma Ca and P concentrations observed 12 h after calving was less intense in non-dried cows than in controls. cow / lactation / dry period / hypocalcemia / osteocalcin Résumé ― Influence du non-tarissement sur le métabolisme calcique de la vache laitière aux alentours de la parturition. Les concentrations plasmatiques en calcium (Ca), phosphore minéral (P), magnésium (Mg) et ostéocalcine (OC; un marqueur de 1 activité ostéoblastique) ont été mesurées chez des vaches Holstein aux alentours du deuxième vêlage. Huit animaux ont été taris normalement 8 semaines avant la date prévue de vêlage. Les 13 autres ont continué à être traits jusqu à ce que leur production devienne inférieure à 2 kg de lait par jour, c'est-à-dire jusqu'à 4 jours en moyenne avant vêlage. Chez les 21 vaches les concentrations plasmatiques en Ca et P les plus faibles ont été observées 12 h après mise-bas. À l'exception de la semaine suivant le tarissement des 8 vaches chez lesquelles l'ostéocalcinémie était plus faible que chez les treize non taries (ce qui traduit vraisemblablement un brusque ralentissement du remodelage osseux chez les premières), nous n'avons observé aucune différence significative entre les paramètres plasmatiques mesurés dans les deux lots. Ainsi, la seule absence d'une période de tarissement de 8 semaines ne semble pas avoir d'effets immédiats très importants sur le métabolisme calcique et osseux de jeunes vaches laitières recevant une alimentation phosphocalcique équilibrée. Néanmoins, la baisse de la calcémie * Correspondence and reprints et de la phosphatémie observée après vêlage étant moins intense chez les vaches non taries que chez les témoins, la suppression du tarissement pourrait avoir un effet prophylactique à l'encontre de l'hypocalcémie vitulaire. vache / lactation / tarissement / hypocalcémie l ostéocalcine
doi:10.1051/rnd:19920401 fatcat:e555tv2tifcgde4dwr3zd4zgpy