Disease control during peach preservation with a berberine-chitosan composite membrane

Chunqi Yan, Xizhen Ge, Pingfang Tian
2012 Fruits  
Disease control during peach preservation with a berberine-chitosan composite membrane. Abstract -Introduction. Peach brown rot caused by the fungus Monilinia fructicola is a major disease leading to considerable economic loss during storage. Our previous study uncovered the striking inhibition of the natural alkaloid berberine against M. fructicola. Materials and methods. A berberine-chitosan composite membrane (BCCM) able to slowly release berberine was prepared and used for peach
more » ... r peach preservation. The examined fruits were stored at 4°C and treated as follows: (I) control fruits without packaging; (ii) fruits that were transiently immersed in pre-solidified BCCM liquid and taken out; (iii) fruit coating either with a BCCM, or with a membrane containing chitosan only (without berberine), and (iv) fruit coating with a PVC membrane. Results and discussion. The group immersed in BCCM showed a high infection rate due to the cytotoxicity of acetic acid, but the coating group showed only a 10% infection rate after 40 days of storage. Moreover, the BCCM-coating group showed a significantly lower infection rate than that coated with chitosan membrane (without berberine), clearly indicating the antimicrobial activity of berberine therein. Consequently, packed in BCCM and stored at 4°C, peach fruits could be well preserved over 40 days with very low infection. Conclusion. Considering its safety and low cost, the berberine-containing chitosan composite membrane could be applicable in controlling diseases during peach storage. China / Prunus persica / peaches / storage / disease control / Monilinia fructicola / postharvest technology / coating / membranes Protection sanitaire de la pêche en cours de stockage à l'aide d'une membrane composite de berbérine-chitosane. Résumé -Introduction. La pourriture brune de la pêche causée par le champignon Monilinia fructicola est une maladie grave entraînant une perte économique considérable pendant le stockage. L'une de nos études précédentes avait mis en évidence l'inhibition surprenante de la berbérine, alcaloïde naturel, contre M. fructicola. Matériel et méthodes. Une membrane composite de berbérine-chitosane (BCCM) capable de libérer lentement de la berbérine a été préparée et utilisée pour la protection de pêches. Les fruits étudiés ont été stockés à 4°C et ont subi les traitements suivant : (i) fruits témoins sans emballage; (ii) fruits transitoirement immergés dans une solution de BCCM pré-solidifiée, puis sortis; (iii) fruits revêtus soit avec une membrane BCCM, soit avec une membrane à base de chitosane seule (sans berbérine), et (iv) fruits revêtus avec un film de PVC. Résultats et discussion. Les fruits immergés dans une solution de BCCM ont montré un taux d'infection élevé du fait de la cytotoxicité de l'acide acétique présent dans le liquide, mais les fruits avec revêtement n'ont présenté que 10 % de fruits infectés après 40 jours de stockage. De plus, les fruits revêtus d'une membrane BCCM ont présenté un taux d'infection significativement plus faible que celui des fruits revêtus d'une membrane de chitosane (sans berbérine) ; la berbérine aurait donc une activité antimicrobienne. En conséquence, les pêches emballées dans une membrane BCCM et stockées à 4°C pourraient être conservées plus de 40 jours dans de bonnes conditions avec un taux d'infection très faible. Conclusion. Compte tenu de son efficacité et de son faible prix, la membrane composite de berbérine-chitosane pourrait être utilisable pour contrôler les maladies de stockage de la pêche. Chine / Prunus persica / pêche (fruits) / stockage / contrôle de maladies / Monilinia fructicola / technologie après récolte / enrobage / membrane 1 Coll. Life Sci. Technol., Beijing Univ. Chem. Technol.,
doi:10.1051/fruits/2012020 fatcat:2udsrgqwyzabnpfutmq6zdlcz4