Pour un accompagnement clinique groupal du travail enseignant

Claudine Blanchard-Laville
2011 Nouvelle revue de psychosociologie  
Un peu d'histoire Le vocable « analyse des pratiques professionnelles » est devenu au cours du temps une sorte de boîte de Pandore. C'est pour tenter de mettre un peu d'ordre dans la prolifération d'activités regroupées sous cette expression que nous avons entrepris en 1996, avec Dominique Fablet et à l'instigation de Jacky Beillerot, un travail éditorial autour de cette question. C'est ainsi que, pour réaliser en 1996 un ouvrage consacré à cette question, nous avons sollicité un certain nombre
more » ... é un certain nombre d'animateurs de groupes de notre connaissance, en leur demandant d'écrire un texte où ils/elles préciseraient leur modèle théorique de référence ainsi que leur technique d'animation de ces groupes. La demande a été adressée à des professionnels relevant de divers champs, comme ceux de l'enseignement, du travail social, de l'animation et de l'entreprise, dans lesquels nous savions que se pratiquait ce mode de travail. Le nombre d'auteurs souhaitant participer à cette aventure éditoriale (Fablet, 2010) a été tel, et aussi la nécessité de faire toujours plus de distinctions entre les pratiques d'animation évoquées, que nous en sommes venus à réaliser progressivement toute une série d'ouvrages 1 . En ce qui me concerne, lorsque l'on me demande de décliner de manière générique une définition de cette activité, je continue de me référer à celle que nous avions alors proposée : « une activité de formation, organisée dans un cadre institué de formation professionnelle, initiale ou continue et concernant des professionnels qui exercent des métiers (formateurs, enseignants, travailleurs sociaux, psychologues, thérapeutes, médecins, responsables de ressources humaines...) ou des fonctions comportant des dimensions relationnelles importantes dans des champs diversifiés (de l'éducation, du social, de l'entreprise...) ; induisant des dispositifs dans lesquels les sujets sont invités à s'impliquer dans l'analyse, c'est-à-dire à travailler à la co-construction du sens de leurs pratiques et/ou à l'amélioration des techniques professionnelles ; et conduisant à une élaboration en situation interindividuelle, le plus souvent groupale, qui s'inscrit dans une certaine durée et nécessite la présence d'un animateur, en général professionnel lui-même dans le domaine des pratiques analysées, garant du dispositif en lien avec des références théoriques affirmées » -47 -1. Voir la bibliographie.
doi:10.3917/nrp.011.0131 fatcat:thpbic5udbembosmkb7tdk4m3i