La littératie en santé, une compétence en mal de traitement

Claude Richard, Marie-Thérèse Lussier
2009 Pédagogie médicale  
La littératie en santé, une compétence en mal de traitement Health literacy, a competency that is a matter of concern Résumé -Contexte : Selon les résultats d'enquêtes récentes sur la littératie chez les adultes, plus de la moitié des Canadiens adultes et près de 90 % des personnes âgées ne possède pas un niveau de littératie assez élevé pour bien comprendre la posologie de médicaments ni les consignes de sécurité qui leur sont données. Par ailleurs, la situation se détériore avec l'âge mais
more » ... si avec l'état de santé : plus on est malade et moins le niveau de littératie en santé est élevé. Les résultats suggèrent également que des problèmes de littératie en santé se retrouvent à tous les niveaux d'éducation. Exégèse : Or, le niveau de littératie en santé est le meilleur prédicteur de l'état de santé d'une personne. Il a été observé que les difficultés de lecture semblent avoir une influence sur l'observance, le respect des traitements, l'hospitalisation, la compréhension de la maladie et la compréhension du consentement aux soins. Conclusion : Les professionnels de la santé sont conscients depuis peu de l'importance de ces enjeux. Après avoir développé une expertise médicale, il est maintenant suggéré que le médecin en développe une nouvelle, non pour s'adresser à ses pairs mais pour s'adresser à son patient qui, une fois sur deux, ne possède pas le niveau de littératie en matière de santé nécessaire pour comprendre. Abstract -Background: According to the results of recent surveys on adult literacy, more than 50% of adult and about 90% of elderly Canadians do not have the literacy level required to understand treatment posologies or security instructions given to them. Also, it seems the literacy level declines with age and the health status: the sicker people are, the least literate they are. In addition, results indicate that low health literacy levels are found in patients of different education levels, even among patients who pursued university diplomas. Exegesis: Health literacy level is considered to be the best predictor of an individual's health status. In fact, it has been observed that reading difficulties have an influence on adherence and respect of treatments, hospitalisation, understanding of the illness and understanding of treatment consent. Conclusion: Health professionals are becoming more and more aware of the importance of these issues. Authors are suggesting that doctors complement their medical expertise by a training to develop skills to communicate in a comprehensive way with their patients, who may not have the health literacy level required to fully understand them. Article publié par EDP Sciences
doi:10.1051/pmed/20080366 fatcat:sxtrpprazfahbouoxsy7t5rv3i