Un curieux nématode, Heligmosomum costellatum (Dujardin 1845)

C. Desportes
1942 Annales de Parasitologie Humaine et Comparée  
En 1843, F. Dujardin récoltait à Rennes, dans l'estomac et dans l'intestin de Microtus arvalis, de très petits nématodes qu'il nom mait Strongylus costellatus. Devenant le type du genre Heligmosomum Railliet et Henry 1909, cette espèce ainsi créée devait occuper par la suite une place de plus en plus importante dans la systémati que des Nématodes, le genre représentant, lui-même, le type de la sous-famille des Heligmosominae Travassos 1914, puis de la famille des Heligmosomidae Cram 1927 (1).
more » ... ae Cram 1927 (1). La description de Dujardin sera pourtant la seule de l'espèce jus qu'à la nouvelle description donnée, en 1929, par Travassos et Darriba, d'après des spécimens provenant de la Collection du Musée zoologique de Berlin. C'est cette dernière description qui est repro duite dans le volumineux mémoire sur les Trichostrongylidés, publié en 1937 par L. Travassos. Or, dans ce même ouvrage, Travassos nous donne le résumé de la description originale d'une autre espèce, également parasite de Microtus arvalis, nommée Heligmosomum halli (Schulz 1926) et qui, comparée à la précédente, ne présente pas de différences morpholo giques appréciables, si ce n'est une disposition différente des lignes obliques qui ornent sa cuticule. Cette ornementation est, en effet, définie dans le texte original (en russe) de Schulz de la manière suivante : « Au niveau de l'extré mité des ailes (renflement céphalique) apparaissent sur la ligne ven trale des crêtes cuticulaires qui strient obliquement le corps... » Mais Travassos considère l'ornementation cuticulaire d'Heligmo somum costellatum (Duj. 1845) comme représentée par « des lignes obliques disposées sur la face dorsale, bien apparentes sur la moitié antérieure du corps, qui débutent plus ou moins au niveau des (1) L. Travassos (1937) préfère assigner à l'ensemble de ces vers la place d'une sous-famille, mais dans la récente classification de B.-G. Chitwood et M.-B. Chitwood, les Heligmosomidae constituent, avec la famille des Trichostrongylidae, la superfamille des Trichostrongyloidea
doi:10.1051/parasite/1942-1943194160 fatcat:iqqrbfbkhza7nbb6stmzd3b6da