L'etre humain comme le sommet du système juridique et sa protection internationale

David Andrés Murillo Cruz
2013 Verba luris  
Les systèmes de protection des droits de l'homme tels qu'universel comme régionaux ont une chose en commune et c'est que sa genèse réside dans la violation des droits de l'homme menée par les États. Ironique et étrangement, les systèmes et les mécanismes de protection ont été créés principalement pour protéger les personnes contre les actions des États, qui, dans leur existence historique semblent n'accomplir pas sa fonction essentielle: protéger les personnes dans leurs droits, mais plutôt, la
more » ... ts, mais plutôt, la violation des ceux-ci. L'être humain est la source et la raison d'être de tout ce qui est juridique et de ce qui l'entoure, y compris l'Etat comme une entité collective, virtuelle et fictive. Cependant, le système juridique bidimensionnel est établi sur la base de la structure pyramidale et normative faite par l'école de Vienne et renforcée par le principe de légalité dans le système continental, il a perdu de sa pertinence et les ordres juridiques ont laissé d'être anthropocentristes et ont passé à être "normo centristes", amenant de défis au droit international avec l'objectif de diriger le changement conceptuel lui faisant plus humain à travers de la restructuration de la pyramide normative par une humaine ou sociale.
doi:10.18041/0121-3474/verbaiuris.30.2160 fatcat:uaj5iodwqbgcfckhj5hdk76roa