Contrôle de l'expression des gènes de différenciation adipocytaire : cycle cellulaire et hormones

P. Grimaldi
1990 Reproduction nutrition development (Print)  
15 e réunion du groupe Développement, INRA, Paris, 24-26 mai 1989) Résumé ― La différenciation adipocytaire se traduit par l'activation de nombreux gènes et est contrôlée par différents facteurs adipogéniques et mitogéniques. L'utilisation de modèles cellulaires a conduit à la distinction de plusieurs étapes dans la conversion du préadipocyte en adipocyte, à la caractérisation des événements cellulaires et moléculaires impliqués dans ces étapes et à la description du mode d'action de diverses
more » ... rmones adipogéniques. L'arrêt prolongé du préadipocyte dans la phase Gi/S du cycle cellulaire provoque i'activation d'une série de gènes (pOb24, lipoprotéine lipase, etc.). L'expression des gènes de différenciation terminale, en particulier de ceux codant pour les enzymes de la lipogénèse, est plus tardive et nécessite d'une part le traitement des cellules par des hormones «permissives» (hormone somatotrope, trüodothyronine) et d'autre part des mitoses spécifiques aux cellules ayant déjà exprimé la première partie du programme de différenciation. L'insuline exerce dans les cellules différenciées, un effet modulateur sur l'expression des gènes de différenciation terminale. In vivo, une distinction entre événements précoces et tardifs, lors de la conversion adipocytaire, peut également être proposée. Une phase de prolifération initiale conduirait à la création d'un pool de préadipocytes exprimant uniquement les marqueurs précoces de différenciation (ARNm pOb24, lipoprotéine lipase). Certaines de ces cellules effectueraient des mitoses puis exprimeraient le programme de différenciation terminale; d'autres préadipocytes resteraient présents même à l'âge adulte, et pourraient entrer en phase de différenciation terminale sous l'influence de stimuli mitogéniques et adipogéniques non encore identifiés. adipocyte / différenciation / cycle cellulaire / régulation hormonale Summary ― Expression of adipose differentiation-related genes: cell cycle and hormonal regulation. The adipose conversion of cultured preadipose cells involves the activation of numerous genes and is controlled by various adipogenic and mitogenic factors. The differentiation program can be divided into early and late events. Early events are triggered by growth arrest at the G1/S boundary and characterized by the activation of a set of genes (pOb24, lipoprotein lipase, etc.). The ex-. pression of the terminal differentiation-related genes takes place after a limited growth resumption of early markers containing cells and requires the presence of permissive hormones (growth hormone and triiodothyronine). Insulin acts solely as a modulator in the expression of the terminal differentiation-related genes. In vivo studies suggest that the acquisition of new adipocytes might result from terminal differentiation of dormant, already commited (pOb24 positive) cells when exposed to appropriate mitogenic or adipogenic stimuli. adipocyte / d ifferentiatlon / cell cycle / hormonal regulation
doi:10.1051/rnd:19900301 fatcat:xzdezlslzjefnn2ex54sc2evie