Paysages post-urbains : la fin de l'expérience urbaine et les formes communicatives de l'habiter

Massimo Di Felice
2010 Sociétés (Paris)  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... st précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Résumé : En partant de l'analyse de quelques sens donnés au concept de crise de la ville, cet article met en évidence premièrement les aspects médiatiques de la situation habitative dans les contextes métropolitains (situation qui se caractérise par la reproduction électronique et visuelle du territoire ainsi que par la diffusion d'expériences exotopiques de l'habiter). Dans un deuxième temps, sera proposée une analyse des caractéristiques métagéographiques et des interactions techniques que celles-ci ont avec le territoire dans les contextes digitaux ; contextes qui, quant à eux, sont marqués par l'avènement des infogéographies ainsi que par la diffusion des formes atopiques de l'habiter. Mots clés : habiter, exotopie, atopie, médias digitaux, société, info-territoire, espace-flux. Abstract : From the analysis of some meanings attributed to the concept of crisis of the urban models, this article highlights the media aspects of the situation dwelled in metropolitan contexts, characterized by electronic and visual reproduction of the territory and the dissemination of experience of dwelling exotopic. Then, it proposes an analysis of the geographical characteristics and technical interactions with the territory that occur in digital contexts, marked by the advent of info-geographies and the dissemination of atopic forms of dwelling.
doi:10.3917/soc.109.0025 fatcat:m3jex44kmzhsbnpy4co5cmcpzm