Interactions entre facteurs biotiques et fonctionnement des associations végétales

Corre-Hellou, Baranger, Bedoussac, Cassagne, Cannavacciuolo, Joëlle, Pelzer, Piva
2014 Innovations Agronomiques   unpublished
Les associations végétales, par la complexité du couvert végétal qu'elles créent, sont le siège d'interactions biotiques particulières avec les ravageurs, les prédateurs, les champignons pathogènes, les adventices ou encore les organismes non pathogènes du sol. Cet article traite de la diversité des mécanismes en jeu (modification de paramètres tels que la disponibilité, la compétition et la complémentarité temporelle et spatiale pour les ressources, le microclimat, les stimuli variés,
more » ... li variés, l'allélopathie) permettant de mieux comprendre leurs effets potentiels sur ces interactions pour diverses combinaisons d'espèces. De nombreux exemples mettent en avant l'intérêt des associations végétales pour lutter contre les bioagresseurs. Par ailleurs de nouveaux mécanismes sont aujourd'hui explorés notamment au niveau de la biologie des sols, qui semblent avoir un effet important sur le fonctionnement des associations végétales. Cependant, même si les travaux de recherche se développent sur l'analyse des facteurs biotiques pour une diversité de combinaisons d'espèces, ils restent encore rares en France et doivent se poursuivre tout en s'appuyant sur les observations (réussites et échecs) des agriculteurs et sur plusieurs essais en conditions agricoles avant leur déploiement pour un objectif donné bien identifié. Abstract: Interactions between biotic factors and functionning of intercropping systems Several particular biotic interactions including pests, predators, pathogens, weeds and non-pathogenic soil organisms occur in intercropping systems due to the diversity of the canopy. This paper deals with the range of mechanisms (modification of different parameters such as availability of resources, competition and temporal and spatial complementarity for resources, microclimate, various stimuli, allelopathy) involved in order to better understand the potential effects in various intercropping systems. Several examples illustrate the positive effects of intercropping on pests, diseases and weeds. Moreover new mechanisms including soil organisms have also been recently investigated and may have major effects on the functioning of intercrops. There is an increase in published papers recently concerning biotic factors for a wide range of intercropping systems. However studies remain scarce in France and should be further developed while involving farmers (observations of success and failures) and testing new practices in agricultural conditions before their implementation for a well-defined objective.
fatcat:fy5eldqcvvanpd3iwobix5m34e