Le pyrrhonisme et le phénomène

Francis Lacroix
unpublished
Cet article se donne d'abord pour but d'examiner la notion de phénomène chez le fondateur du scepticisme, Pyrrhon d'Élée, tout en distinguant ses idées de l'école de pensée dont il est le père. L'étude propose ensuite une analyse du terme grec « tò phainómenon » à l'aide des recherches de Marcel Conche et de Jean-Paul Dumont. Nous voulons, après s'être penché sur la signification de ce terme chez ces deux commentateurs, fournir notre propre étude de la notion de phénomène dans l'Antiquité
more » ... s l'Antiquité classique. L'article démontre que les deux commentateurs ont bien cerné certains aspects essentiels à la compréhension du phénoménisme pyrrhonien, mais que d'autres ont été laissés de côté, ce qui nous amène à considérer des éléments textuels qui changent l'interprétation classique du pyrrhonisme. Introduction Le pyrrhonisme (III e avant notre ère), dont découlent les courants sceptiques subséquents dans l'Antiquité, se butte à de nombreux problèmes d'interprétation pour deux raisons principales. Premièrement, Pyrrhon n'a rien écrit, et la plupart des témoignages sur sa pensée sont tardifs, et donc incertains. Deuxièmement, le disciple direct du philosophe sceptique, à savoir Timon de Phlionte, nous rapporte la pensée de son maître sous la forme d'un poème versifié, ce qui complexifie la lecture du texte et ne rend pas toujours les idées de Pyrrhon-ou du pyrrhonisme-de manière explicite. Dans cette étude, nous tenterons d'élucider quelques thèmes de la philosophie de Pyrrhon. Après cette courte présentation qui nous permettra de mieux comprendre le pyrrhonisme, nous aborderons la notion de phénomène dans le pyrrhonisme, qui ne fait pas consensus à travers la communauté scientifique. En effet, Marcel Conche et Jean-Paul Dumont, qui sont d'éminents spécialistes du scepticisme
fatcat:aqpqjqh7evekjfffdg2adr3j24