Le dispositif de l'asile en Italie : un dosage paradoxal d'exclusion et inclusion

Giovanna Cavatorta
2012 Sujet dans la cité. Revue internationale de recherche biographique  
Distribution électronique Cairn.info pour L'Harmattan. © L'Harmattan. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... t interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -14/02/2020 09:36 -© L'Harmattan Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -14/02/2020 09:36 -© L'Harmattan 50 Actuels 1 -Politiques de l'exception LE DISPOSITIF DE L'ASILE EN ITALIE : un dosage paradoxal d'exclusion et inclusion Giovanna CAvAtortA Cet article cherche à saisir un champ, celui de la gestion de l'asile en Italie, au croisement de différentes échelles, discours et pratiques, à travers une ethnographie achevée en 2008 et «localisée » 1 dans une ville du nord de l'Italie, Parme, où la vitalité économique a coagulé, pendant des années, une forte présence migrante. À partir d'un positionnement assez précis, qui se focalise plutôt sur les acteurs institutionnels, on cherchera, à travers une perspective diachronique, à relever les continuités, ainsi que les différents façonnages, par lesquels le droit d'asile, en tant que dispositif gouvernemental, est un enjeu décisif pour la politique migratoire de l'État italien et un lieu stratégique à partir duquel problématiser la notion de citoyenneté dans des sociétés bio-capitalistes 2 . État d'exception, Italie et forteresse Europe : quelques données législatives L'Italie ratifie la Convention de Genève en 1954 mais, jusque dans les années 1990, on ne retrouve pas une systématisation juridique du statut du
doi:10.3917/lsdlc.hs01.0050 fatcat:xjsss2eq6jdmhfk4iuns55mq4i