Wagner, ou le procès du XIXe siècle

Timothée Picard
2004 Romantisme  
Distribution électronique Cairn.info pour Armand Colin. © Armand Colin. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © Armand Colin | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © Armand Colin | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) ROMANTISME n o 123 (2004-1) Timothée PICARD Wagner, ou le procès du XIX e siècle «Avec la même souffrance, la même grandeur que le siècle dont il est l'expression totale, le dix-neuvième, se dresse à mes yeux le visage spirituel de Richard Wagner.þ» T. Mann 1 «Belle conclusion pour le XIX e siècle! » P. Claudel 2 1. Thomas Mann, Souffrances et grandeur de Richard Wagner, in Wagner et notre temps, Félix Bertaud (trad.), Le Livre de poche, coll. «Pluriel», p. 55. 2. Paul Claudel, Richard Wagner, rêverie d'un poëte français, éd. critique et commentée par Michel Malicet, Les Belles Lettres, 1970, p. 71. 3. Selon Wagner, un ferment décadent est venu infléchir vers le bas le vecteur historique qui sous-tend le devenir humain. Son siècle a accentué cet infléchissement qui a connu deux décrochages historiques: l'abandon de la tragédie grecque, puis celui du « grand art» chrétien. La séparation des arts, mimétique de la fragmentation du corps social, en est la preuve manifeste. Seul l'artiste peut, lors du festival inverser les signes de la décadence historique et, par l'oeuvre d'art totale, régénérer l'homme. Le troisième acte des Maîtres-chanteurs de Nuremberg (1868) et de Parsifal (1882) mettent en scène cette idée de façon explicite. 4. L'oeuvre d'art de l'avenir est un des plus importants essais wagnériens. Le programme esthétique que le compositeur y développe et amplifiera par la suite, sera abondamment commenté, repris, enrichi dans différentes revues européennes d'inspiration wagnérienne. 5. Claude Debussy, Monsieur Croche et autres essais, Gallimard coll. « L'Imaginaire», 1971, p. 67. «Wagner, si l'on peut s'exprimer avec un peu de la grandiloquence qui lui convient, fut un beau coucher de soleil que l'on a pris pour une aurore » (Mercure de France, janvier 1903).
doi:10.3917/rom.123.0105 fatcat:wxq3fycgufha5jh3ogrq6zqttq