Le mythe et l'inconscient

Claude Pigott
2002 Imaginaire & Inconscient  
Distribution électronique Cairn.info pour L'Esprit du temps. © L'Esprit du temps. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est
more » ... ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Écrire sur le mythe c'est aborder un sujet qui constitue un des plus abondant et même des plus lourds dossiers de la réflexion humaine depuis que Xénophane de Collophon, ce « pourfendeur de la mythologie traditionnelle » -ainsi que le dénomme Pierre Lévêque -à la fin du VI e siècle avant notre ère malmena quelque peu les mythes et que la Grèce classique rendit « pensable » la mythologie. Un siècle auparavant, Hésiode nous avait rapporté les mythes comme des poèmes ce qui constituait déjà un recul appréciable de sorte que le peuple le plus doué de l'Antiquité, ainsi que l'appelait Freud, était mûr pour prendre sa distance avec ses textes sacrés. Mais, il faut bien l'avouer, le dialogue muthos-logos n'est pas encore clos et, même au XXI e siècle, l'exégèse des textes semble souvent prévaloir sur une « mythologie », une réflexion véritable sur les mythes. De plus, ces analyses prennent souvent l'allure d'une compilation, il semble parfois que les récits d'apparence objective concernant les mythes ne soient souvent guère plus scientifiques que ceux qui ne font qu'énumérer les curiosités d'une sorte de musée d'un monde révolu ainsi que l'on peut le faire concernant les rites étranges de sectes ou de quelque peuplade d'une lointaine époque ou, pis encore, d'un Barnum Circus, où s'exhibent toutes les perversions de la nature. Or, la pensée mythique n'est pas qu'un lointain souvenir, elle est toujours active et appartient à une tendance très essentielle de l'humain, toutefois, certains leur donnent une telle réalité qu'il semble qu'ils soient toujours « vivants » et qu'à les écouter, ils devraient concrètement se réaliser dans le présent.
doi:10.3917/imin.007.0025 fatcat:dbviph6vxbgmdncpajrycrewkq