La Bible est-elle soluble dans les phylactères ?

Sylvain Lesage
2011 Le Temps des médias  
La Bible est-elle soluble dans les phylactères ? La bande dessinée et la Bible en France, du début du XX e siècle aux années 1980 Sylvain Lesage Article publié dans Le Temps des médias n°17, 2012 Des vitraux aux images d'Épinal utilisées pendant les missions, l'Église possède une longue habitude d'usages populaires de l'image. Cependant, lorsqu'au tournant du XX e siècle la bande dessinée se répand en France, dans les journaux illustrés pour enfants, l'attitude de l'Église semble marquée par un
more » ... mble marquée par un refus catégorique. Héritière de multiples formes de récits en images 1 , la bande dessinée s'inscrit d'emblée dans un lien étroit avec la culture de masse. Accordant une place importante aux images, privilégiant le divertissement sur l'édification, les récits illustrés heurtent de front les valeurs catholiques. Les positions violentes de l'Église vis-à-vis de la bande dessinée dessinent ainsi, en creux, un imaginaire catholique de la lecture. Les censeurs catholiques partagent avec les milieux éducatifs laïques 2 une angoisse face à la multiplication des illustrés divertissants 3 , parmi lesquels ceux des frères Offenstadt 4 s'attirent les condamnations les plus vives. Même les publications en apparence les plus irréprochables moralement se voient décriées pour la place qu'elles accordent au divertissement, au détriment des visées éducatives ou militantes. Ainsi, André Balsen condamne en 1920 la pourtant fort sage revue Belles Images de la librairie Fayard : « sans contredit les bons catholiques ne s'y abonneront point. Quoique sa morale naturelle soit satisfaisante, et lui donne une valeur éducative incontestable, elle ne leur convient pas à cause de sa neutralité. Toutefois, tenant le milieu entre le Bien et le Mal, elle peut servir de "pont" intermédiaire afin de conquérir certains enfants, et les arrêter sur les chemins de la perdition... » 5 . Cette posture de dénonciation s'exprime pleinement à travers la figure de l'abbé Béthléem, qui mène une véritable « croisade » 6 contre les illustrés, notamment dans sa Revue des lectures et dans son guide Romans à lire et romans à proscrire 7 .
doi:10.3917/tdm.017.0033 fatcat:6hrh4njjynd5phqg7szytxz5z4