La préférence pour la sociabilité

Jean-Philippe Heurtin
2008 Revue du MAUSS  
Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © La Découverte | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © La Découverte | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) La préférence pour la sociabilité Réciprocité et enthousiasme dans les mobilisations du Téléthon Jean-Philippe Heurtin B. Théories et pratiques de la compassion 2° L'humanitaire et la force des émotions Le Téléthon a pour particularité télévisuelle, au cours de plus de trente heures, d'entrecroiser incessamment les genres, les lieux et les acteurs. Découpé en programmes successifs, l'événement propose dans chacun d'eux de courtes séquences de quelques minutes construites de manière identique : les scènes sur le plateau central, les reportages et les scènes en duplex. Le propos de cet article est de s'intéresser particulièrement à ce dernier type de séquence quand elles proposent des petits reportages ou des comptes-rendus de manifestations que les organisateurs appellent la « force T » et qui, sur l'ensemble du territoire, organisent des mobilisations locales. Les duplex permettent de retransmettre des images depuis les différentes scènes périphériques du Téléthon. Certaines sont itinérantes, d'autres fi xes. Les premières constituent les fi ls rouges de l'émission. Un studio mobile suit une équipe qui parcourt l'espace national pendant trente heures en utilisant des outils de locomotion variés (train, vélo, péniche, traîneau) et en multipliant les escales pour aller à la rencontre des malades et du public. Les secondes scènes périphériques, traditionnellement installées sur la place centrale des villes retenues par l'AFM (l'Association française de lutte contre les myopathies) et France 2, voient se dérouler, à proximité d'un centre de promesses télévisé, de nombreuses animations. Vendredi 21 h 16. Duplex en direct de Nancy. Sur la place Stanislas, les journalistes présentent des fi ls rouges, une série de défi s à réaliser durant les trente heures du Téléthon. Diverses actions défi lent à l'écran,
doi:10.3917/rdm.032.0285 fatcat:5w5myv6xlvbvldcswfsnuj3wiy