Food Consumption Patterns and Use of Country Foods by Native Canadians Near Wood Buffalo National Park, Canada

Eleanor E. Wein, Jean Henderson Sabry, Frederick T. Evers
1991 Arctic  
This study examined food consumption patterns of native (Indian and Metis) Canadians living in a boreal forest area with good access to both store-bought and country foods (traditional foods from the land, such as wild animals, birds, fish and berries). Frequency of use by season of 48 country foods by 120 households was examined by interview with the female household head. Wenty-four-hour recalls of individual food consumption on four separate days over two seasons were obtained by interview
more » ... ined by interview with 178 persons (71 males, 107 females) age 13-86 years, and the mean values per person were used to represent their usual intakes. The mean reported household frequency of use (number of occasions per year) was as follows: all country foods 319, including large mammals 128, berries 63, fish 62, birds 32, and small mammals 27. The upper quintile of households used country food two and one-half times more often than the sample as a whole. Recalls of individual food consumption showed that country food was consumed on average 4.2 times per week and averaged 0.5 kg per week. Country meat, birds and fish accounted for one-third of the total consumption of meat, birds and fish. Young people consumed less country food than did their elders. Thus, country food constitutes an important part of the food supply, especially of meat and fish of many native people of this region. RÉSUMJ?. Cette étude se penche sur les schémas de consommation alimentaire des autochtones canadiens (Indiens et Métis) qui vivent dans une zone de la forêt boréale et possedent un accès facile à la fois aux aliments achetés en magasin et aux aliments recueillis dans la nature (aliments traditionnels provenant de l'environnement même, comme animaux sauvages, oiseaux, poissons et baies). La fréquence saisonnitre d'utilisation de 48 aliments provenant de la chasse, de la pêche et de la cueillette, dans 120 foyers a été ,déterminée lors d'interviews avec la maîtresse du foyer. Des données sur la consommation alimentaire individuelle recueillies sur 24 heures durant quatre journées non consécutives réparties sur deux saisons, ont été obtenues lors d'interviews avec 178 personnes (71 de sexe masculin, 107 de sexe féminin), âgées de 13 à 86 ans, et les valeurs moyennes par personne ont été utilistes pour représenter leurs consommations habituelles. La fréquence d'utilisation moyenne rapportée par foyer (le nombre de fois où l'aliment est consomme dans une année) était la suivante: tous les aliments provenant de la chasse, de la pêche et de la cueillette, 319ce qui inclut les gros mammifères (128); les baies, 63; le poisson, 62; les oiseaux 32, et les petits mammiftres, 27. Le quintile supérieur des foyers utilisait des aliments provenant de la chasse, de la pêche et de la cueillette deux fois et demie plus souvent que I'échantillon en général. Les données de consommation alimentaire individuelle ont montré que les aliments provenant directement de la nature (chasse, pêche, cueillette) étaient consommés en moyenne 4,2 fois par semaine et avaient un poids moyen hebdomadaire de 0,5 kg. La viande, les oiseaux et le poisson provenant directement de la nature comptaient pour un tiers de la consommation totale de viande, d'oiseaux et de poisson. Les jeunes consommaient moins d'aliments provenant de la nature que leurs aînés. On en conclut que les aliments provenant directement de la nature constituent une part importante de l'apport alimentairesurtout celui en viande et en poissonde nombreux autochtones de la région. Mots clés: aliments provenant directement de la nature, schémas de consommation alimentaire, Indiens, Métis, autochtones canadiens Traduit pour le journal par Nésida Loyer. 'Canadian Circumpolar Institute, G213 Biological Sciences Building,
doi:10.14430/arctic1539 fatcat:tdiweaxhgnhsjbfdkdye2euelu