Politique salariale et mode de rémunération dans la fonction publique en france depuis le début des années 2000 : mutations et enjeux

Jérôme Gautié
2015 Revue Francaise d'Administration Publique  
Distribution électronique Cairn.info pour Ecole nationale d'administration. © Ecole nationale d'administration. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque
more » ... anière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231. Résumé La politique salariale de l'État a connu des inflexions importantes au cours de la dernière décennie. Des ajustements paramétriques (gel du point d'indice, indexation de fait des bas salaires au SMIC) et des mesures partielles (requalifications de certaines catégories) ont été adoptés, mais des réformes plus structurelles du mode de rémunération, même si elles ont été souhaitées par l'État, n'ont pas réellement abouti. La politique salariale de l'État s'est faite en même temps plus catégorielle. Au-delà des effets limités sur le pouvoir d'achat moyen, ces changements ont eu des conséquences importantes et contribuent à expliquer la montée d'un mécontentement salarial important. L'ensemble de ces évolutions interpellent les organisations syndicales, dont les stratégies, à divers niveaux (central ou local) varient entre opposition et accompagnement. Abstract -Wage policy and forms of remuneration in the French civil service from the beginning of 2000s : transformations and stakes -The state's wage policy has known important inflexions during the course of the last decade. Parametric adjustments (such as the freeze of index markers, the indexation of lower salaries to the SMIC) and partial actions (such as the reclassification of certain categories) have been adopted, but the more structural reforms of the method of remuneration, even if they were wished for by the state, have not, in reality, come to be. But simultaneously, the state's wage policy has become more categorical. Beyond limited effects on the average purchase power, these changes have had important consequences in the terms of wage hierarchy and career and contribute in explaining the rise of an important discontent on the subject. The whole of these evolutions are being addressed by the trade unions, whose strategies vary, at the different level (central or local), between opposition and accompaniment.
doi:10.3917/rfap.153.0213 fatcat:3fqwvmwomffq3d7t3w334wrqru