Destin du destin

Laurence Kahn
2004 Libres cahiers pour la psychanalyse  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... st précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -16/02/2020 12:29 -© In Press Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.108 -16/02/2020 12:29 -E N 1932, SOUS L'ÉGIDE DE LA SOCIÉTÉ DES NATIONS et pour la cause de la paix, Einstein interroge Freud sur ce qui pourrait détourner les hommes de la fatalité de la guerre. Celui-ci invoque tout d'abord son incompétence dans la tâche pratique qu'est la politique. Puis il explique comment droit et violence, loin d'être antinomiques comme il peut sembler à tout humaniste, sont organiquement liés. Si la communauté oppose à la violence d'un seul la force de tous, le droit qui la constitue s'appuie sur une violence de même nature -mêmes moyens et mêmes buts -pour faire respecter l'union. Simplement le transfert de cette force à un groupe plus vaste suppose renoncements et compromis quant à l'usage de la violence individuelle. Mais « c'est une erreur de calcul, insiste-t-il, de ne pas considérer que le droit n'était à l'origine que violence à l'état brut, et qu'il ne peut de nos jours se passer du soutien de la violence » 1 . Entre l'idéal des Lumières et le pressentiment de la catastrophe, Freud a découvert l'Inconscient et fait voler en é c l a t s t o u t e s p o i r d ' u n i f i c a t i o n d u s u j e t . M a i s , d u déploiement meurtrier de la compulsion de répétition dans le champ de la civilisation, la psychanalyse n'a-t-elle pas hérité d'une « crise » dont la perspective identitaire serait une ligne de résistance ? 1. S. Freud, « Pourquoi la guerre ? », Résultats, Idées, Problèmes, II, Puf, p. 209.
doi:10.3917/lcpp.009.0065 fatcat:5z6murzn5bd2fff5zpd5w2b6ya