Influence de la hauteur des cacaoyers et des facteurs climatiques sur la densité des populations de miridae (Hétéroptères) à Duékoué, Ouest de la Côte d\'Ivoire

AM Adja, PG Tokro, S Aidara, MG Tahi, KH Koua
2009 Agronomie Africaine  
RESUME En Côte d'Ivoire, la culture du cacaoyer a toujours constitué la principale source de revenus des paysans. Ainsi, il était nécessaire de mener dans les nouvelles régions cacaoyères des études pour protéger les cacaoyers contre les Miridae, principaux déprédateurs du cacaoyer. Deux espèces de Miridae ont été observées à Duékoué. Il s'agit de Sahbergella singularis (Hétéroptères, Miridae) espèce majoritaire (99,3 % des miridae) et de Distantiella théobroma (Hétéroptères, Miridae). Dans
more » ... Miridae). Dans cette localité comme dans le Sud du Pays, une forte pullulation des Miridae a été observée entre la saison des pluies et la saison sèche. L'étude de l'impact des facteurs climatiques sur la densité des Miridae a révélé que la température et les précipitations n'ont eu aucun effet direct sur les Miridae. Par contre, une corrélation négative significative entre, d'une part, la hauteur des cacaoyers, le déficit hydrique et, d'autre part, la densité des Miridae a été observée. Ainsi, en dessous de la valeur de -284 mm de déficit hydrique cumulé seuil (DHCS), il n'est pas opportun d'effectuer des traitements phytosanitaires dans une plantation. Mots-clés : Déficit hydrique, hauteur du cacaoyers, Miridae, Côte d'Ivoire. ABSTRACT THE INFLUENCE OF COCOA HEIGHT AND CLIMATIC FACTORS ON THE MIRIDAE (Hétéroptères) POPULATION DENSITY, IN DUEKOUE, WEST IVORY COAST In Ivory coast, cocoa plantation is the main source of income for farmers. Therefore it's an important to conduct studies in the new cocoa areas to protect cocoa plants from Miridae attacks, which are the main parasites of cocoa. Two Miridae species were observed in Duékoué. Sahbergella singularis (Hétéroptères, Miridae) were the most prominent, (about 99,3 %) and Distantiella theobroma (Hétéroptères, Miridae). In this area, as well as in the South of the country an important Miridae population was observed between the dry and the rainy seasons. The study of climatic impact on Miridae population density showed that temperature and precipitation had no direct effect. However, Miridae population were influenced by cocoa height and water deficit. Under -284 mm of cumulated water deficits (DHCS) there was no need to treat cocoa plantations.
doi:10.4314/aga.v17i3.1668 fatcat:ocrh7yeqsnbihbwmwxpdohe4oi