Bénit, André (2020) : Légendes, intrigues et médisances autour des « archidupes ». Charlotte de Saxe-Cobourg-Gotha, princesse de Belgique. Maximilien de Habsbourg, archiduc d'Autriche. Bruxelles, Peter Lang, 438 pp., ISBN 978-2-8076-1470-3

Ana Belén Soto
2020 Thélème Revista Complutense de Estudios Franceses  
bénit, André (2020) Légendes, intrigues et médisances autour des « archidupes ». Charlotte de Saxe-Cobourg-Gotha, princesse de Belgique. Maximilien de Habsbourg, archiduc d'Autriche. Bruxelles: Peter Lang, 438 pp., ISBN 978-2-8076-1470-3. Mots clés: l'Empire mexicain ; biographie historique ; biographie fictionnelle ; Charlotte de Belgique ; Maximilien de Habsbourg. Au titre fort évocateur, cet ouvrage récemment publié par le professeur André Bénit explore avec maîtrise les écrits en langue
more » ... crits en langue française consacrés à la vie de Charlotte de Belgique et de Maximilien d'Autriche. L'approche ici présentée met en lumière les convergences frontalières qui imbriquent la biographie historique et la biographie fictionnelle de ce couple peu banal. Et c'est précisément leur parcours proche du romanesque, et assez tragique par ailleurs, qui a éveillé l'intérêt des historiens, des romanciers, des dramaturges, des psychanalystes et même des psychiatres. Il s'agit, en effet, d'un couple qui, bien qu'étant destiné à connaître une existence royale et dorée des plus paisibles, n'est pas pour autant passé inaperçu au coeur de l'Histoire. L'auteur se sert ainsi des nombreuses références bibliographiques portant sur l'objet d'étude, pour dresser un panorama complet du parcours historico-littéraire des « archidupes ». Après s'être interrogé dans ses publications précédentes sur la triste épopée de la Légion belge au Mexique (2015) et sur le rôle joué par Napoléon III en tant que mentor des « archidupes » au Mexique (2016b), ainsi que sur le profil historique (2017a) et fictionnel (2016a, 2017b) de Charlotte de Belgique et des légendes généalogiques autour du couple impérial (2018) , cette nouvelle publication représente le point culminant des recherches entreprises par l'auteur à ce sujet. C'est alors que, suivant un ordre chronologique, l'auteur trace le parcours du couple impérial à partir d'une bibliographie des plus complètes. L'auteur met ainsi en exergue les limites quelque peu floues entre une bibliographie historique et une bibliographie romanesque. En effet, affirmera-t-il,
doi:10.5209/thel.71069 fatcat:embyyg7sq5a5hiqhqtziuxeizi