Considerations of scale in habitat conservation and restoration

C.A. Lewis, N.P. Lester, A.D. Bradshaw, J.E. Fitzgibbon, K. Fuller, L. Hakanson, C. Richards
1996 Canadian Journal of Fisheries and Aquatic Sciences  
Space and time function together to shape communities and ecosystems. As a result, the definition of scale of observation is critical to the design of successful habitat conservation and restoration strategies. Traditionally, aquatic habitat studies were focused on small spatial and temporal scales such as a stream site or reach. Present challenges for managers of large systems such as the Great Lakes include dealing with a variety of stresses acting together at different spatial and temporal
more » ... tial and temporal scales and understanding how fragmented patches of habitat interact to create ecological change at a larger scale. The design of effective habitat management strategies will require increased attention to the scale-related problems presented by large systems. These problems include the appropriate scale of observation relative to habitat management objectives, the linkages among habitat structures and processes, the need for comprehensive baseline studies, and monitoring at multiple scales. New methods for dealing with these problems, particularly on lake systems, are required. Long-term financial commitment within agencies, and collaboration among agencies that share management responsibilities for habitat will assist in addressing these scale-related issues. Résumé : Le temps et l'espace modèlent les communautés et leurs écosystème, c'est pourquoi la définition d'une échelle d'observation est liée si étroitement à la conception des stratégies de protection et de rétablissement des habitats. Avec l'approche classique, on étudie les habitats aquatiques à des échelles réduites d'espace et de temps, comme un tronçon d'un cours d'eau ou une station. Les aménagistes de vastes écosystèmes comme les Grands Lacs doivent apprendre à jongler avec une variété de facteurs de stress aux effets synergiques, mais qui s'exercent à différentes échelles temporelles et spatiales. Ils doivent aussi trouver de quelles façons des habitats fragmentés interagissent pour modifier des écosystèmes à une échelle supérieure à la leur. Pour concevoir des stratégies efficaces de gestion des habitats, il faudra porter davantage attention aux problèmes d'échelle associés aux grands écosystèmes. Ce sont notamment la bonne échelle d'observation à choisir au regard des objectifs d'aménagement, les liens entre les mécanismes et les structures des habitats, la réalisation d'études de référence complètes et les opérations de surveillance à différentes échelles. Il faut inventer de nouvelles façons de traiter ces problèmes, particulièrement dans le cas des écosystèmes lacustres. Les engagements financiers à long terme des organismes responsables de l'aménagement du territoire et la collaboration sont des éléments de réponse à ces problèmes. [Traduit par la Rédaction]
doi:10.1139/cjfas-53-s1-440 fatcat:wxlvm2m3zfccngsjbtg2ogjoku