Note sur l'expérience du portrait de Franklin. — Nouveau brise-verre

A. Barat
1877 Journal de Physique Théorique et Appliquée  
Pour éviter à l'opérateur la peine de disposer la feuille d'or battu, difficile à manier pour les personnes qui n'en ont pas l'habitude, je me sers d'une lame de verre, dorée par application. La lame d'or, de dimension suffisante, est mise en rapport par ses deux extrémités avec des rubans d'étain qui empiètent très-peu sur elle ; on place la découpure par-dessus, puis une feuille de papier blanc et un coussin de papier. Tout ce système étant placé dans la petite presse et les vis serrées,
more » ... s vis serrées, l'expérience est préparée, et il ne reste plus qu'à faire passer à travers la lame la décharge d'une batterie. Si l'on démonte l'appareil après le passage d'une seule décharge électrique, on trouve sur la feuille de papier blanc le portrait et la légende qui l'entoure tracés en caractères pourpres; quant à la lame de verre, elle a gardé intactes les deux portions de la feuille d'or sur lesquelles appuyaient, les rubans d'étain ; le reste a teint en pourpre la face inférieure du papier découpé et la portion correspondante du verre, eu, sur ce dernier, on voit de pâles lignes d'or dessiner une contre-épreuve du portrait. J'ai fait passer à découvert .une étincelle entre les deux lambeaux d'or restés intacts, et j'ai vu une belle ligne dorée, suivant le contour du profil du portrait, réunir les deux lamelles d'or. Une même lame de verre peut être employée pour faire successivement deux portraits ; mais les lignes de la deuxième épreuve sont très-fines et la lame de verre est brisée. Tout le monde sait que la décharge d'une batterie à travers l'appareil du portrait ne produit, ni autant de lumière, ni autant de bruit, que la décharge opérée au moyen de l'excitateur seul. Il peut arriver que l'opérateur, trompé par la faiblesse apparente de la décharge et craignant d'avoir manqué l'expérience, fasse passer, sans avoir démonté l'appareil, une seconde étincelle. Dans ce cas, la lame de verre est constamment brisée : la rupture s'opère toujours Article published online by EDP Sciences and available at http://dx.
doi:10.1051/jphystap:01877006002000 fatcat:fhktqap7dzfp5i4gzmjcqxlc4u