La transmission intergénérationnelle du mauvais

Marie-Hélène Seguin
2007 Psychothérapies  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Résumé Cet article propose de s'arrêter sur le fonctionnement psychique des familles où les mécanismes de clivage et d'identification projective dominent. Nous nous attarderons sur la façon dont le trauma ou le « mauvais » qui appartient à une génération peut être transmis aux descendants, sans égard pour leur espace psychique propre. Cette transmission apparaît alors comme une attaque envers la capacité à penser des descendants, qui se voient porteurs de contenus qui ne leur appartiennent pas en propre et qui demeurent ainsi hors du sens et du symbolique. Summary This paper is on psychic functioning in families where splitting and projective identification are predominant. Stress is laid on how trauma is passed on to descendants with no concern to their own psychic space. It manifests itself as an attack on thinking, for descendants carry with them contents that do not belong to them and remain out of symbolic and meaningful range. Mots-clés Transmission intergénérationnelle -Psychanalyse -Approche systémique -Développement de la pensée -Identification projective.
doi:10.3917/psys.073.0149 fatcat:uiuji7g37rejzon7arxwitriq4