Differential responses of coyotes to novel stimuli in familiar and unfamiliar settings

Charles E. Harris, Frederick F. Knowlton
2001 Canadian Journal of Zoology  
We studied behavioral responses of captive and wild coyotes (Canis latrans) toward novel objects and artificial scent stations to determine how they might respond to novel stimuli used in coyote management and research. When captive coyotes encountered novel stimuli in unfamiliar surroundings they showed little avoidance, while the same stimuli caused avoidance and neophobic reactions among coyotes when encountered in familiar surroundings. In the field phase of the study, radio-collared
more » ... dio-collared coyotes in southern Texas were intensively monitored in order to relate space-use patterns to the locations where these coyotes were exposed to artificial scent stations. Coyotes were more likely to respond to and score (record visits by leaving tracks) at artificial scent stations when these were encountered outside or on the periphery of their home areas than when they were encountered within their home area. This suggests that indices of coyote abundance that employ responses to novel situations may more readily record coyotes that are outside the central portions of their home areas and that transient or dispersing coyotes are more likely to be "counted" than residents. Résumé : Nous avons étudié le comportement du Coyote (Canis latrans) en présence d'objets nouveaux ou de sites d'odeurs artificielles, en nature et en captivité, dans le but de déterminer comment cet animal réagira face à des stimulus nouveaux présentés dans le cadre de recherches ou de programmes d'aménagement. En présence de stimulus nouveaux dans un environnement non familier, les coyotes en captivité ne réagissent pas, alors que les mêmes stimulus déclenchent des comportements d'évitement et des réactions néophobes en milieu familier. En nature, nous avons suivi de près des coyotes du sud du Texas porteurs de colliers émetteurs-radio dans le but de comparer les patterns d'utilisation de l'espace en fonction des endroits où ces coyotes ont été mis en présence de sources d'odeurs artificielles. Les coyotes étaient plus enclins à réagir aux sources d'odeurs et à les marquer (laissant des traces de leur passage) en périphérie et en dehors de leur domaine qu'à l'intérieur. Les coefficients d'abondance basés sur les réactions à de nouvelles situations risquent donc d'accorder plus d'importance aux coyotes qui se trouvent à l'extérieur de la partie centrale de leur domaine, ce qui laisse entrevoir la possibilité que les coyotes de passage ou en phase de dispersion aient plus de chances d'être comptés que les résidants. [Traduit par la Rédaction] 2013 Harris and Knowlton Can.
doi:10.1139/cjz-79-11-2005 fatcat:s3jsjtyidzb4hmp3wsm4azj3ou