La qualité biologique des sols : Évaluation et implications

R Chaussod
unpublished
La qualité biologique des sols fait référence à l'abondance, la diversité et l'activité des organismes vivants qui participent au fonctionne-ment du sol. Plus précisément, dans une perspective agronomique, on peut considérer que la qualité biologique des sols est formée de quatre composantes principales : La fertilité (capacité d'un sol à répondre aux besoins de la plante, notamment à travers l'activité des nombreux micro-organismes participant aux cycles biogéochimiques ou aux symbioses
more » ... ux symbioses racinaires) ; l'état sanitaire (au sens large, recouvrant les populations de ravageurs, de pathogènes ou de plantes adventices) ; les externalités (impact environnemental du fonc-tionnement du sol, au niveau des eaux superficielles ou souterraines ainsi qu'au niveau de l'atmosphère) et la résilience (caractérisant à la fois l'inertie et l'aptitude au retour à l'état initial après une perturbation). L'appréciation globale de la qualité biologique des sols suppose que l'on soit capable, pour chacune de ces composantes, d'identifier les indicateurs les plus pertinents, de pouvoir effectuer des mesures fiables, et de savoir interpréter les résultats de ces mesures. Même si de nombreux progrès restent à accomplir, tant au niveau conceptuel que méthodologique, il est clair que la qualité biologique des sols cultivés est en fait la résultante d'un ensemble de facteurs environnementaux (type de sol, climat) et anthropiques (systèmes de culture, pratiques culturales). A cet égard, les études bio-logiques sont particulièrement utiles pour évaluer les effets des facteurs anthropiques sur la qualité des sols, et pour aider à choisir les itinéraires techniques qui seront capables de conserver le « patrimoine » dans toutes ses potentialités. Mots clés Biologie du sol-fertilité-indicateurs biologiques-durabilité SUMMARY BIOLOGICAL QUALITY OF SOILS : evaluation and implications The biological quality of soils refers to the abundance, diversity and activity of living organisms that contribute to the soil functions. From an agronomical point of view, the biological quality of soils can be defined by four major components : (i) fertility, which relates to the way the numerous soil microorganims involved in biogeochemical cycles or in root symbiotic associations meet the plants'requirements, (ii) sanitary conditions, including populations of crop pests, pathogens and weeds, (iii) outputs, namely the environmental impact of the soil system on surface and underground waters, as well as on the surrounding atmosphere, and (iv) resilience in terms of withstanding perturbations and returning to initial conditions. An appreciation of the overall biological quality of soils requires that relevant indicators Forum « Le sol, un patrimoine menacé ? » Paris, 24 octobre 1996
fatcat:iuqashd55neddk7h4ji7jowwwu