L'histoire de la quantification : la guerre franco-anglaise et le développement des statistiques médicales

Erica Charters
2015 Dix-huitième Siècle  
Distribution électronique Cairn.info pour Société Française d'Étude du Dix-Huitième Siècle. © Société Française d'Étude du Dix-Huitième Siècle. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie,
more » ... n tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © Société Française d'Étude du Dix-Huitième Siècle | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © Société Française d'Étude du Dix-Huitième Siècle | Téléchargé le 21/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) dix-huitième siècle, n°47 (2015) CATÉGORISER LES MALADES l'histoirE dE la quantifiCation : la guErrE franCo-anglaisE Et lE dÉvEloppEMEnt dEs statistiquEs MÉdiCalEs Sous l'influence de Michel Foucault, le 18 e siècle a été considéré comme une période de transformation pour la médecine, « la naissance de la clinique 1 ». Alors qu'il appartenait traditionnellement aux patients de documenter, c'est-à-dire d'interpréter et d'expliquer les incidences de leur maladie dans leur corps ainsi que dans leur vie de tous les jours, la fin du 18 e siècle vit apparaître des hôpitaux dans lesquels des experts médicaux allaient progressivement identifier et interpréter la maladie à leur place. Selon Foucault et Erwin Ackerknecht, ce changement s'est accompagné d'une redistribution du pouvoir entre les différents acteurs engagés dans la relation de soin. Celui-ci devait en effet cesser d'exister dans la parole de celui qui raconte sa maladie, pour trouver sa place dans une terminologie savante, plus précise, ainsi que dans une manière plus systématique de recueillir les informations sur la maladie. Parler de celle-ci cessa d'être le privilège de l'individu qui en éprouvait les symptômes pour devenir la prérogative de spécialistes usant d'examens physiques pour établir leurs diagnostics. L'importance donnée à ce changement de perspective dans le domaine de la médecine culmina au 19 e siècle. Il s'accompagna également du développement à grande échelle de l'usage des statistiques dans les rapports médicaux. Pour Ackerknecht, l'outil statistique devint d'ailleurs l'un des trois « piliers » de la nouvelle 1. Erwin Ackerknecht, medicine at the paris hospital, 1794-1848, Baltimore, Johns Hopkins Press, 1967 ; Michel Foucault, naissance de la clinique : une archéologie du regard médical, Paris, PUF, 1963.
doi:10.3917/dhs.047.0021 fatcat:7cahg4aflvhlzibfdtvor3xlzu