« Mal tomber » : sur trois (mé)chances du mal chez Jacques Derrida

Nicholas Cotton
2017 @nalyses  
Dans ce texte, il s'agit d'explorer un moment particulier du chassé-croisé conceptuel entre « méchanceté » et « perversité ». Nous examinons de quelles manières il est possible de repenser ces idées à l'aide du concept de « méchance » qu'introduit Jacques Derrida dans certains textes pour déconstruire ces notions et leurs représentations traditionnelles. Pour le philosophe, les mots contiennent en effet en eux-mêmes leur propre perversité, à savoir la possibilité, toujours présente et
more » ... ésente et menaçante, de mal tomber. À partir du corpus derridien, nous nous intéressons à trois formes particulières que prend cette (mé)chance, en pragmatique du langage, en politique et en ce qui a trait au mal radical.
doi:10.18192/analyses.v12i2.2007 fatcat:4pw3nk2rvndjbdz6v7f33qdkha