La conquête économique des quartiers d'habitat social

Nora Semmoud
2004 Cahiers de Géographie du Québec  
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : info@erudit.org Article « La conquête économique des quartiers d'habitat social » Nora Semmoud Cahiers de géographie du Québec, vol. 48, n° 134, 2004, p. 173-190. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/011680ar Note : les règles
more » ... te : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Document téléchargé le 9 février 2017 02:57 Résumé Cet article se propose, à partir de l'examen des politiques urbaines à Clermont-Ferrand et à Saint-Étienne, de saisir la logique qui sous-tend actuellement l'implantation d'activités économiques, notamment dans le secteur tertiaire, au sein des quartiers concernés par la Politique de la Ville. Parallèlement à une politique de « dédensification » des grands ensembles sociaux périphériques, la réappropriation des espaces libérés s'appuie notamment sur le concept de mixité sociale. Fondé sur l'espoir d'attirer les couches moyennes, ce principe se fixe moins l'objectif de réaliser d'autres formes d'habitat que de mettre en oeuvre « la mixité fonctionnelle », perspective que l'on estime être davantage à la portée de l'action publique. Mots-clés : logement social, mixité fonctionnelle, urbanisation, Grand projet de ville (GPV), Politique de la Ville, Clermont-Ferrand, Saint-Étienne, opération de renouvellement urbain (ORU), Contrat de ville, Champratel Abstract The Economic Conquest of Social Housing Communities This article is devoted to the reexamination of urban policy in Clermont-Ferrand and Saint-Étienne. We will attempt to understand the current logic of establishing economical activities, particularly in tertiary sectors, within communities that are subject to city policy. Similar to the dilution policy of large social communities in the suburbs, the objective of reappropriation of the spaces that have opened up is to promote social mixing. Founded on the hope of attracting the middle class, this principle is focused less on the objective of building other forms of housing than to encouraging functional mixing, which is thought to be more realistic from a public action perspective.
doi:10.7202/011680ar fatcat:caj46wnsbzgu5ekhh2flciodqq