Effet de l'alimentation et des facteurs d'élevage sur les performances de reproduction de chevrettes Alpines

F. BOCQUIER, B. LEBOEUF, J. ROUEL, Y. CHILLIARD
1998 INRA Productions Animales  
Nous avons étudié, au cours de quatre essais sur des chevrettes Alpine (n=158), les facteurs de variation de la réussite à l'insémination artificielle (IA) réalisée à un âge moyen de 8 mois. Après une mise en lot sur des critères zootechniques, les régimes expérimentaux ont été appliqués depuis 25 jours avant et jusqu'à 21 jours après l'IA. En moyenne, en régime Bas, les croissances des chevrettes ont été diminuées (- 22 g/j), alors qu'elles se sont maintenues (+ 54 g/j) lorsque les chevrettes
more » ... que les chevrettes étaient en régime Haut. L'évolution des métabolites plasmatiques juste après la mise en régime est conforme aux résultats de la bibliographie. En revanche, l'application des traitements hormonaux (pose des éponges vaginales 11 jours avant IA) provoque des évolutions qui ne sont plus conformes à l'état nutritionnel des animaux. Chez les chevrettes en alimentation restreinte, le pic pré-ovulatoire de LH apparaît en moyenne plus tôt que chez les chevrettes correctement alimentées (28,6 h vs 31,3 h ; P<0,003). La variabilité du moment d'ovulation est vraisemblablement à l'origine des écarts de fertilité après IA. Lorsque le pic de LH apparaît tardivement, le taux d'ovulation est plus élevé. La fertilité après IA est en moyenne positivement reliée au poids vif avant la mise en régime. L'amélioration de la réussite à l'insémination artificielle des chevrettes de renouvellement passe par un contrôle simultané des facteurs zootechniques (mise en lots) et de l'alimentation (niveau alimentaire).
doi:10.20870/productions-animales.1998.11.4.3957 fatcat:ndtfbupf2vg5nmarbldyxfrppe