Et comment !, entre exclamation et assertion

Estelle Moline
2009 Travaux de Linguistique: Revue internationale de linguistique française  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Estelle MOLINE 150 -Et comment qu'il y en a, des lois ! 5 (Forlani, Gouttière, 1989) Cet emploi peut surprendre, dans la mesure où les proformes qu-, dont comment fait partie, sont dépourvues d'emploi assertif en phrase simple 6 . Pour montrer en quoi Et comment ! est néanmoins corrélé à l'emploi prototypique de l'adverbe interrogatif comment, je partirai des constructions dans lesquelles et comment ! ne constitue pas une réplique autonome. Ces tours apparaissent plus précocement dans la langue 7 , et la valeur proprement assertive n'est pas toujours clairement distincte de la qualification de la manière dont est (a été ou sera) réalisé le procès décrit dans P : [4] Adieu, je t'embrasse, et comment ! Moi je sais bien comment ! (Flaubert, Correspondance, 1847) [7] Les coups de fusil parlent bien la même langue, pas, et ça n'empêche pas les peuples de s'engueuler avec, et comment ! (Barbusse, Le feu, 1916)
doi:10.3917/tl.058.0149 fatcat:ikovpa27gjd3fna62ad2krkbie