Comment garder la foi et l'unité avec l'Église en Pologne en dehors du pays d'origine ? – à la lumière de la correspondance du Cardinal Wyszyński avec le Recteur de la Mission catholique polonaise en France

Michał Piotr Klakus
2020 Archiwa Biblioteki i Muzea Kościelne  
Après la Seconde Guerre mondiale, plus de 400 000 personnes d'origine polonaise vivaient en France. La plupart d'entre eux y est venue dans l'entre-deux-guerres à la recherche de travail. Ils considéraient leur séjour sur cette terre comme temporaire, par conséquent, en vue de retourner dans leur pays d'origine, ils cultivaient également les coutumes et les rituels polonais dans le doma­ine religieux. Leur présence était favorisée par l'existence de prêtres polonais dans les colonies ouvrières.
more » ... Avec le temps, le lien de l'émigration polonaise en France avec le pays d'origine s'est affaibli. Les travailleurs polonais venant en France étaient en voie de disparition, le nombre d'associations polonaises a donc diminué. Dans les années 60 et 70 du XXe siècle, les troisième et qu­atrième générations d'émigrants polonais ne connaissaient leur pays d'origine que grâce aux histoires racontées par leurs parents et grands-parents. Comment préserver dans cette situation la tradition nationale et religieuse polonaise? Le Cardinal Wyszyński a tenté de répondre à cette question. Il voit un moyen de préserver l'identité religieuse des Polonais en France en maintenant la langue maternelle, l'adhésion au culte marial et la promotion du mouvement de pèlerinage. Afin de maintenir l'unité avec l'Eglise en Pologne, il a encouragé ses compatriotes à l'étranger à connaitre l'enseignement des évêques polonais et à participer à l'aide matérielle pour la Pologne.
doi:10.31743/abmk.9341 fatcat:qvrqnpuiuvgalcvsga2mua623i